Home Lifestyle Société Les 10 règles les plus absurdes auxquelles les pom-pom girls doivent obéir

Les 10 règles les plus absurdes auxquelles les pom-pom girls doivent obéir

Group of cheerleaders in action with male coach - Concept of unity and team sport - Training at college high school with young female teenagers; Shutterstock ID 210263884; Projectnummer/WBS-nummer: -; Uitgave/Naam lesmethode: -; Redacteur/Traffic manager: -; Anders: -

Pom-pom girl, à priori, ça nous a l’air plutôt cool comme métier. L’excitation des matchs, le plaisir de danser, les zéro heures quotidiennes passées derrière un bureau… Sauf que pour devenir pom-pom girl pro, il faut aussi accepter de se plier à des règles parfois absurdes, souvent sexistes et toujours dépassées. La preuve par 10.

1. Interdiction de manger

Les Buffalo Jills ont interdiction de manger lorsqu’elles portent leur uniforme. Elles doivent non seulement décliner toute nourriture qu’on leur propose, mais aussi éviter à tout prix de mentionner qu’elles n’ont pas le droit de manger.

via GIPHY

2. Obligation d’être bronzée

Les Cincinatti Ben-Gals ont pour obligation d’être bronzées toute l’année, mais attention, elles ne doivent être ni trop claires ni trop foncées et leur bronzage doit avoir l’air naturel, pas de sortir d’une bouteille d’auto-bronzant.

via GIPHY

3. Coiffure réglementaire

Comme en Corée du Nord, les Buffalo Jills ne peuvent pas faire ce qu’elles veulent avec leurs cheveux. Ceux-ci ne peuvent avoir qu’une coloration naturelle et subtile et doit être coiffé en ondulations wavy. Les pom-pom girls de l’équipe reçoivent une liste de coiffeurs approuvés chez lesquels elles doivent se rendre… et payer l’addition elles-mêmes.

via GIPHY

4. Pas de vie privée en ligne

Les cheerleaders des Baltimore Raven doivent ajouter leurs supérieurs sur les réseaux sociaux et immédiatement obéir si ceux-ci leur ordonnent de supprimer une publication.

via GIPHY

5. Toujours debout

Les Buffalo Jills doivent être debout tout le temps lorsqu’elles font une apparition en public, sauf s’il y a un moment où s’assoir est obligé.

via GIPHY

6. Interdiction de se plaindre 

Les filles ont également l’interdiction de se plaindre en public parce que « personne n’aime être en compagnie d’une pleurnicharde ». Elles doivent également garder leurs opinions pour elles afin de ne vexer personne.

via GIPHY

7. Pas d’éponges dans la douche

Les Buffalo Jills ont pour obligation de se doucher après chaque entrainement et prestation et elles n’ont pas le droit d’utiliser d’éponges ou de loofahs car ceux-ci transportent plus de germes.

via GIPHY

8. Pesées obligatoires

Les Ben-Gals ont le droit de fluctuer d’un kilo 500 maximum, pas plus. Si elles prennent plus de poids, elles doivent rester chaque jour 30 minutes supplémentaires après l’entraînement jusqu’à ce qu’elles aient perdu leurs excès.

via GIPHY

9. Haleine fraîche

Parmi les consignes communiquées aux Buffalo-Jills, celle de remplacer leur brosse à dents fréquemment et de s’engager à utiliser du fil dentaire au moins deux fois par jour. Elles sont également prévenues que la consommation d’alcool, d’ail ou encore de produits laitiers est déconseillée car elle a tendance à provoquer une haleine désagréable.

via GIPHY

10. Sous-vêtements interdits

Les Ben-Gals ont interdiction de porter des sous-vêtements sous leur tenue d’entrainement ou leur uniforme.

via GIPHY

Lire aussi: 
La série Friends est-elle homophobe, sexiste et grossophobe?
10 jobs de rêve qui permettent de gagner sa vie en voyageant
Même le réchauffement climatique est sexiste

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.