Home Lifestyle Société Le Brésil a un nouveau gouvernement, et il ferait presque passer Trump...

Le Brésil a un nouveau gouvernement, et il ferait presque passer Trump pour un modéré

L’élection de Jain Bolsonaro en octobre dernier a eu des allures de cauchemar, tant pour les Brésiliens que pour le reste de la planète, menacé par ses positions résolument antiécologiques et liberticides. Alors que l’investiture approche, le mauvais rêve se poursuit avec l’annonce de son gouvernement, qui ferait presque passer Donald Trump pour un leader juste et modéré.

Déjà, et sans véritable surprise vu les tendances racistes du nouveau président brésilien, alors que le Brésil est un pays métissé et que son gouvernement compte 22 membres, pas un seul d’entre eux n’est noir. Et Jain Bolsonaro ne se contente pas de laver plus blanc que blanc, il a également mis 7 anciens militaires au pouvoir, et formé un gouvernement riche en extrémistes, rétrogrades, et forcément, admirateurs affichés de la politique de Donald Trump. C’est notamment le cas d’Ernesto Araujo, le nouveau ministre des Relations Extérieures, qui qualifie le réchauffement climatique de « dogme scientifique » et n’a pas hésité à affirmer vouloir adapter l’attitude « Amérique d’abord » de Trump en « Brésil d’abord ». Tout un programme, d’autant que, rappelons-le, il a donc été nommé aux Relations Extérieures. Mais il ne s’agit même pas là du poste le plus à contre-emploi.

Anti-avortement et pro agri-business

Au Ministère de la Femme, de la Famille et des Droits de l’homme, on retrouve en effet Damares Alves, une avocate de formation devenue pasteur à l’église évangélique. Non contente d’être une critique acerbe du féminisme, Damares Alves se distingue également par ses positions farouchement anti-avortement. Excellente idée, donc, de lui avoir confié le poste des Ministre des Femmes, dont les droits reproductifs remercient Jain Bolsonaro de ce choix. Notons que la ministre de ministre de l’Agriculture Tereza Cristina a quant à elle été accusé par Greenpeace entre autres d’être à la solde de l’agri-business. Jain Bolsonaro a également décidé de tout bonnement supprimer le Ministère du Travail. C’est officiel, celui qui avouait être un admirateur de Trump est donc un pire leader que lui, et il n’est même pas encore monté au pouvoir. Saudade.

Lire aussi:
Pourquoi les élections au Brésil nous concernent toutes
Voilà, ça y est, Donald Trump a complètement perdu la tête
Elle défie l’extrême-droite et sa photo fait le tour du monde

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.