Home Lifestyle Société FAUT QU’ON PARLE: quand TF1 atteint l’apogée du sexisme lors de la...

FAUT QU’ON PARLE: quand TF1 atteint l’apogée du sexisme lors de la Coupe du monde féminine

TF1 a complètement dépassé les bornes en diffusant sur antenne un reportage où le commentaire audio s’apparente plus à un porno qu’à un match de foot. Le sexisme bat son plein jusqu’à passer inaperçu lors d’un journal télévisé.

« Avec des gestes si délicats, au bout de doigts si fins, on pourrait comprendre que certains rêveraient d’être à la place de la balle » peut-on entendre lors d’un reportage diffusé pendant le journal sur TF1. C’est la Coupe du Monde féminine de football. Pourtant, on a l’impression de regarder un porno au son de ce commentaire on ne peut plus misogyne.

Les images elles-mêmes posent problème. On y voit des ralentis sexualisés, « des jeux légers de jambes » comme l’explique sans l’ombre d’un doute sur l’objectivité de ses paroles Michel Izard, journaliste. Il va jusqu’à faire référence au tricot pour décrire ces premiers matches de foot. WTF? Est-ce bien réel? Parce qu’on croit halluciner.

Face à sa fausse poésie malaisante, sa prose à vomir, on aimerait savoir si nous sommes bien en 2019.

D’autant plus que la diffusion de cette coupe du monde féminine a été précédée par une foule de mises en garde. Après l’ère Me Too, la croissance (nécessaire) de la bataille pour une égalité homme-femme, il aurait été mal venu de se laisser aller à des blagues sexistes. Les chiens de garde de la parité étaient en alerte. Pourtant, chez TF1, tout le monde a trouvé ça de bon goût et personne, de l’éditeur au rédacteur en chef, n’a interdit la diffusion d’un reportage hallucinant.

Si des journalistes, qui sont censés être informés et informer, se permettent de telles bévues lors d’un journal télévisé, pouvons-nous garder espoir de suivre une compétition sportive sans une mention « interdit au moins de 16 ans »? Une chose est sûre, Michel Izard n’a clairement pas eu l’oeil qu’on lui concède dans le commentaire précédent son reportage. Il a certainement laissé ses organes génitaux parler à sa place. Et puisqu’il semble si doué pour le tricot (« une maille à l’endroit », « une maille à l’envers »),  on lui conseille vivement de se coudre une cagoule et de s’y planquer jusqu’à la fin des temps. En attendant, nous aussi on rêve qu’il soit à la place de la balle. Histoire de l’attraper de nos doigts si fin et de l’envoyer bouler dans le fond d’un trou.

BONUS: la parodie géniale de Madmoizelle:

Parodie du JT de TF1 sur la coupe du monde féminine

Et si les meufs parlaient du foot masculin comme le JT de TF1 parle du foot féminin ? Une expérimentation sonore made in Queen Camille & Alix, mets le son !

Posted by madmoiZelle.com on Wednesday, June 19, 2019

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.