Home Lifestyle Société Elle pose contre le cancer, Miss France l’exclut du concours pour “nudité”

Elle pose contre le cancer, Miss France l’exclut du concours pour “nudité”

Young african afro woman holding cancer ribbon standing over isolated pink background serious face thinking about question, very confused idea

Ce vendredi 21 août, l’élection de Miss Guadeloupe s’est tenue en direct, couronnant Kenza Adrèze-Louison et laissant espérer à la jeune femme de remporter la couronne de Miss France 2021 en décembre prochain. Un espoir brisé dans l’oeuf pour Anaëlle Guimbi, elle aussi candidate au concours, qui en a été exclue à la veille de l’élection. Motif: elle aurait posé dénudée, ce qui est contraire au règlement.

Et de fait, Anaëlle Guimbi a bien posé seins nus, mais pas n’importe comment, et certainement pas dans un magazine osé: si la jeune femme de 20 ans s’est dénudée, c’est pour apporter son soutien à une campagne de lutte contre le cancer du sein. Ainsi que la jeune femme l’a expliqué sur Facebook, dans un post diffusé à la veille de l’élection de Miss Guadeloupe, “malheureusement, cette magnifique aventure s’arrête ici pour moi. En effet, les photos que vous voyez sont contraires aux règles”.

Les règles sont ce qu’elles sont, je m’incline, mais je continuerai toujours à défendre les valeurs qui me sont chères comme ce combat contre le cancer du sein”.

Et la jeune femme de partager également les photos incriminées, qui la montrent avec un sein dénudé, certes, mais tellement recouvert du rose typique de la lutte contre le cancer ainsi que de plumes et paillettes qu’on aurait bien du mal à apercevoir le moindre centimètre de peau offensant. Seulement voilà, ainsi que l’a rappelé Sylvie Tellier après que la polémique ait enflé sur les réseaux sociaux, les règles sont les règles.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Le comité Miss France “désolé et attristé”

Affirmant être “désolée et attristée de cette situation”, la directrice du comité Miss France a expliqué que “le comité Miss Guadeloupe a reçu une dénonciation concernant les photos de cette jeune femme. Et même s’il est évident que ces photos n’ont rien d’obscène ou d’érotique, nous avons appliqué le règlement pour éviter toute procédure à l’encontre de l’association de Guadeloupe”. Sandra Bisson, déléguée régionale du comité Miss Guadeloupe pour Miss France a également réagi à la polémique dans une interview accordée à La 1e, concédant que ces photos ne l’ont pas choquée, mais rappelant que “les candidats ont signé un règlement qui leur interdit de concourir en ayant fait des photos de nus. Bien entendu, la cause est noble, c’est juste une question de règlementation”. Des explications qui peinent à convaincre, tant les anciennes Miss que des personnalités publiques françaises ou encore des associations de lutte contre le cancer du sein ayant volé (en vain) au secours de la candidate sur les réseaux sociaux.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Dans une lettre ouverte adressées par les femmes touchées par le cancer en Outre Mer au comité Miss France, le Projet Amazones s’est dit “déçu et surpris qu’Anaëlle ait été éliminée de la compétition pour des photos qui n’ont rien d’obscène ou de tendancieux”. Des photos qui, ainsi que le Projet Amazones l’a également rappelé, s’inscrivent dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein, “un fléau qui fait rage dans nos territoires et touche de plus en plus de jeunes femmes”. Las, la mobilisation de l’opinion publique n’aura pas permis à Anaëlle de participer au concours, ce qui ne l’empêche pas de l’avoir quelque peu gagné, son nom étant bien plus connu aujourd’hui que celui de Miss Guadeloupe 2020, Kenza Adrèze-Louison.

Lire aussi: