Home Lifestyle Société ELLE NOUS INSPIRE: Nadia Murad, la rescapée de l’EI devenue Prix Nobel...

ELLE NOUS INSPIRE: Nadia Murad, la rescapée de l’EI devenue Prix Nobel de la Paix

February 2, 2018 - Berlin, Germany: Nadia Murad, Yazidi human rights activist from Iraq, Nobel Peace Prize nominee and Goodwill Ambassador for the Dignity of Survivors of Human Trafficking of the United Nations, gives a speech during the UNICEF New Year’s Talk at Schloss Bellevue. (Felix Zahn/BPA/Polaris) © PHOTO NEWS / PICTURES NOT INCLUDED IN THE CONTRACTS ! only BELGIUM ! *** local caption *** 06087887

Son destin est exceptionnel, dans tous les sens du terme. Nadia Murad n’a que 21 ans quand l’EI envahit son Irak natal et fait d’elle une esclave sexuelle. Une horreur dont elle a su s’échapper, et qu’elle dénonce sans relâche depuis, ce qui lui a valu d’être récompensée du Prix Nobel de la Paix.

Car Nadia Murad est une battante, et une source d’inspiration incroyable, qui n’as pas seulement eu la force de s’arracher aux griffes de l’EI, mais aussi le courage de témoigner à visage découvert des horreurs subies afin d’attirer l’attention de la communauté internationale sur le sort tragique des femmes yézidies. Elles sont en effet des milliers, de tous les âges, à avoir été réduites au statut d’esclaves sexuelles par l’EI, pour la simple raison qu’elles appartenaient à la communauté yézidie. Pour Nadia, dont les 6 frères et la mère ont été tués par l’EI, sa capture a marqué une descente dans l’horreur, entre mariage forcé, viol collectif par les gardes de son mari, et brûlures de cigarette lorsqu’elle a tenté une première fois de s’échapper. Après être passée de mains en mains pendant 6 mois et avoir connu pas moins de 13 propriétaires, elle parvient enfin à échapper à la violence de son tortionnaire et à s’enfuir, aidée dans sa fuite par une famille sunnite. D’autres auraient été brisées psychologiquement par son calvaire, rendues muettes par la honte, mais Nadia, elle, a choisi de se battre.

Pour la dignité des victimes

Dès février 2015, alors qu’elle se trouve dans le camp de réfugiés de Rwanga, au Kurdistan irakien, elle témoigne sous un prénom d’emprunt dans les pages de La Libre Belgique. Une politique de quotas lui permet de s’installer auprès de sa soeur à Stuttgart, et elle y fait la connaissance de l’avocate Amal Clooney, qui la prend sous son aile et l’aide à médiatiser les horreurs dont sont victimes les yézidis, et plus particulièrement les femmes de cette communauté chrétienne d’Irak. En septembre 2016, les Nations Unies la nomment ambassadrice de bonne volonté pour la dignité des victimes du trafic d’êtres humains, et non contente de mener ce combat, la jeune femme de 25 ans lutte également pour que les persécutions subies par les yézidis soient reconnus comme un génocide.

« Pour toutes les femmes en Irak »

En attendant, c’est l’importance de son combat à elle qui a été reconnu, puisque la jeune réfugiée a été récompensée du Prix Nobel de la paix, aux côtés du Dr Denis Mukwege, « l’homme qui répare les femmes » au Kivu et s’engage quant à lui contre le viol comme arme de guerre. Une récompense que Nadia Murad a accueillie avec émotion.

Cela signifie beaucoup, pas seulement pour moi mais pour toutes ces femmes en Irak et dans le monde entier. Pour toutes ces petites communautés qui sont persécutées, ce prix me dit que leurs voix sont entendues. Nous espérons que ce sera une voix pour toutes les femmes qui souffrent de violences sexuelles dans de nombreux autres conflits.

Car plus que jamais, Nadia Murad est déterminée à parler, dénoncer, batailler. « En tant que survivante, je suis reconnaissante pour cette opportunité d’attirer l’attention internationale sur la situation critique des Yézidis qui ont enduré des crimes inimaginables« . 

Lire aussi:
ELLE NOUS INSPIRE: Daphne Adler, la mathématicienne qui casse les mythes sur la grossesse
ELLE NOUS INSPIRE: Marie Colvin, la pirate des reporters de guerre
ELLE NOUS INSPIRE: la première indienne à être qualifiée aux J.O.

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.