Home Lifestyle Société Disney fait son mea culpa et dénonce le racisme de ses dessins...

Disney fait son mea culpa et dénonce le racisme de ses dessins animés

Alors qu’une des actrices de “Love Actually” vient de déclarer trouver le film “ringard” et “problématique” dans son traitement des femmes, Disney s’intéresse aussi de plus près à son catalogue, et à certaines représentations sexistes et/ou racistes qui y trainent. Entre messages informatifs et légères modifications, le géant revoit ses classiques sur sa plateforme Disney+.

Repéré par Konbini, le message diffusé entre autres avant “Fantasia”, “Dumbo” ou “Peter Pan” ne laisse aucun doute possible sur le ressenti de Disney face à certains des dessins animés qui ont fait son succès.

Ces stéréotypes étaient faux à l’époque et le sont encore aujourd’hui. Plutôt que de supprimer ce contenu, nous souhaitons reconnaître son influence néfaste afin d’en tirer des leçons et d’engager un dialogue pour bâtir un avenir plus inclusif tous ensemble”.

Et d’ajouter que “Disney s’engage à créer des histoires inspirantes et ambitieuses qui reflètent la diversité humaine”.

Lire aussi: En castant une Afro-américaine dans le rôle d’Ariel, Disney déclenche une vague de racisme

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Outre la mise en garde contre le contenu des dessins animés diffusés, la chanson des siamois des “Aristochats” étant par exemple considérée comme raciste, Disney a également décidé de procéder à quelques modifications cosmétiques. Ainsi, dans “Splash”, le postérieur de la sirène a été modifié numériquement afin qu’aucune nudité n’apparaisse à l’écran. Dans un classement d’Hitek reprenant les personnages Disney les plus racistes Sébastien de “La Petite Sirène” et les corbeaux de “Dumbo” figurent en bonne position, tous étant des caricatures de personnes de couleur forçant sur les stéréotypes. La plateforme épinglait également “Fantasia”, où “des centaures noirs ont été désignés pour polir les sabots de centaures blancs de type “aryen””. Pour la “magie”, on repassera.

Lire aussi: