Home Culture Cinéma #BoycottMulan, le hashtag polémique autour du nouveau Disney

#BoycottMulan, le hashtag polémique autour du nouveau Disney

Disney

Alors qu’il faisait partie des plus attendus de l’année, le film Mulan semble controversé au vu du hashtag #BoycottMulan qui s’empare de la Twittosphère ces derniers jours. La raison? Un message bien spécifique de Liu Yifei, l’actrice sino-américaine qui incarne Mulan, ressorti lors de la sortie du film aux États-Unis.

Reporté maintes et maintes fois, le film Mulan sortira finalement chez nous le 4 décembre prochain sur Disney+. En outre-Atlantique, les Américains peuvent déjà l’acheter sur la plateforme de streaming pour 29,99$. Et si les producteurs s’attendaient à un succès colossal, il en est en réalité tout autre: un appel au boycott de Mulan est devenu en l’espace d’un week-end l’un des hashtags les plus populaires sur le réseau social Twitter.

Lire aussi: Mulan débarquera directement sur Disney+ en septembre

“Quelle honte”

Les raisons de cet appel au boycott sont multiples, mais l’une en particulier se dégage: un message de Liu Yifei, l’actrice principale, posté en 2019 et qui prend position à propos des manifestations à Hong Kong en s’indignant contre le mouvement pour la défense de la démocratie. “Je soutiens la police de Hong Kong. Vous pouvez tous m’attaquer maintenant. Quelle honte pour Hong Kong”, déclarait-elle. Cela faisait déjà alors deux mois que des manifestations appelant à plus de démocratie et à l’abandon d’un projet de loi controversé s’emparaient de ce territoire indépendant. Joshua Wong, le leader du mouvement pro-démocrate à Hong Kong, a tenu à s’exprimer sur la prise de position de l’actrice de Disney: “Parce que Disney s’incline devant Pékin et que Liu Yifei approuve ouvertement et fièrement la brutalité policière à Hong Kong, j’exhorte tous ceux qui croient aux Droits de l’homme à #BoycottMulan”.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Mais ce n’est pas tout. Le film est également accusé d’avoir revu plusieurs fois son scénario pour plaire à Pékin. Soulignons par exemple la disparition du personnage de Mushu, remplacé par un phénix dans l’adaptation en prises de vue réelles. Pour Stanley Rosen, spécialiste de la Chine et professeur à l’université de Californie du Sud, cité par Le Soir, ce choix n’est pas anodin et serait politiquement connoté. “Mushu était très populaire aux Etats-Unis, mais les Chinois le détestaient ” car il pervertissait ce symbole de leur culture.

À côté de ça, la disparition du personnage de Li Chang n’est pas passée inaperçue non plus. Jason Reed, le producteur, avait expliqué à ce sujet: “Je pense qu’à l’heure du mouvement #MeToo, le fait qu’il y ait une attirance entre le commandant et Mulan n’est pas approprié”. Dans la version Disney, Li Chang est alors scindé en deux personnages: le commandant Tung et Honghui. Une raison qui s’est ajoutée à la justification du hashtag #BoycottMulan.

Lire aussi: