Home Lifestyle Société Comment l’écart salarial met les amitiés à l’amende

Comment l’écart salarial met les amitiés à l’amende

Quand il s’agit de l’égalité des sexes, l’écart salarial, ou plutôt son absence, est débattue jusqu’à la nausée, et les experts mettent en garde contre les dangers de salaires trop éloignés pour la stabilité du couple. Mais au sein des relations amicales aussi, l’écart salarial sème la zizanie.

Chaque groupe d’amies a au moins l’une d’elles en son sein. Il y a celle qui gagne plus que toutes les autres, ne voit pas pourquoi elle devrait le cacher, et propose toujours des restos hors-de-prix ou des citytrips dont le budget excède celui prévu pour l’ensemble de vos vacances annuelles. Et puis il y a son opposée, celle qui semble avoir des oursins dans les poches au moment de payer et qui préfère diviser l’addition en fonction de ce que chacune a commandé et non du nombre de personnes présentes. S’il est facile de les réduire à la caricature de la radine et de la flambeuses, elles représentent en réalité les problèmes qui peuvent naître au sein d’un groupe d’amis quand leurs salaires font le grand écart. Il y a dix ans, les galères de la vie d’étudiante vous rapprochaient et vous étiez comme des soeurs. Aujourd’hui, une d’entre vous est devenue avocate d’affaires et frôle le salaire à 5 chiffres, une autre a eu deux enfants et un divorce dans la foulée et jongle avec les factures à payer, et puis il y a celles qui gravissent lentement les échelons et qui gagnent bien moins que ce qu’elles voudraient. Bienvenue dans les affres de l’écart salarial amical.

La vie sociale à crédit

Un phénomène bien moins étudié que quand il se produit dans les relations amoureuses, alors même que ses effets entre amis sont encore plus problématiques. En couple, il est en effet possible d’adopter une approche égalitaire et de décider que l’argent de l’un et de l’autre constitue l’argent du ménage, à disposition égale. Entre amis, par compte, pas de compte commun sur lequel se servir; et en prime, les relations ont tendance à se construire autour d’expériences partagées. Un ciné, un verre, un resto, un petit week-end à l’étranger… L’addition grimpe vite, et les membres du groupe qui n’arrivent pas à suivre financièrement peuvent se sentir exclus. Voire, pire, se mettre dans une situation financière périlleuse pour arriver à suivre. Emma, 28 ans et fraîchement sortie de ses trois ans de stage au Barreau, en a fait les frais.

Alors que mes potes travaillaient déjà, moi je gagnais un salaire de misère tournant autour des 800 euros net par mois. Mais on avait toujours tout fait ensemble, et je n’avais pas envie de me sentir exclue du groupe… ni qu’ils aient pitié de moi. Plutôt que de leur dire que c’était compliqué financièrement pour moi, je préférais payer mes sorties avec ma carte de crédit, quitte à passer des semaines entières à manger des nouilles en sachet après pour éponger le coût de mes soirées au resto entre potes.

Et elle n’est pas la seule: selon une étude réalisée aux Etats-Unis par Credit Karma, 39% des Millenials se sont endettés pour suivre le train de vie de leurs amis, et 30% d’entre eux n’osent pas dire non quand on leur propose une activité qu’ils ne peuvent pas se permettre financièrement.

Des tribus socio-économiques

L’amitié, un gouffre financier? Toujours selon l’étude de Credit Karma, 2/3 des Millenials interrogés regrettent d’avoir dépensé plus que ce qu’ils n’avaient prévu lors de situations sociales, et 1/3 doute de pouvoir continuer ce train de vie pendant encore un an sans s’endetter pour de bon. Et s’il est tentant d’expliquer cette gestion financière hasardeuse par le fameux « manque de sérieux » dont les médias se plaisent à toujours à accuser les Millenials, en réalité, c’est plutôt du côté du passage à l’âge adulte qu’il faut regarder. En effet, alors que notre groupe d’amis était soudé pendant les études, soudain, l’âge adulte crée un fossé qu’on n’avait pas vu venir et qui est très difficile à combler.

Les gens coexistent en tribus, et ceux qui appartiennent au même groupe socio-économique sont plus proches. Ils ont les mêmes préoccupations et les mêmes attentes, et ils comprennent ce que les autres vivent, ce qui est réconfortant.

Et si vos trains de vie différents créent tout à coup une distance malvenue entre vous et vous amis, l’éloignement n’est pas une fatalité pour autant .

Faire preuve d’honnêteté

Clemmie Telford en sait quelque chose: du jour au lendemain, cette Londonienne maman de deux jeunes garçons s’est retrouvée plongée dans un gouffre financier quand l’entreprise de son mari a fait faillite et que la famille s’est retrouvée face à une dette à 5 chiffres. Sur son blog, Selfish Mother, elle n’a pas hésité à chroniquer son expérience avec une honnêteté désarmante.

Quand je sortais avec des copines et qu’il était temps de payer l’addition, j’avais une boule dans l’estomac. Le pire, c’était si l’une d’entre elles s’exclamait « oh, ce n’est que 5 pounds en plus, ce n’est pas grave! ». Quand on a une vie normale, avec un budget normal, non, mais pour moi, 5 pounds, c’était l’équivalent d’une semaine de petits-déjeuners pour nous et nos fils.

La solution trouvée par Clemmie pour garder la tête hors de l’eau sans devenir une paria au passage? Faire preuve de la même honnêteté avec ses proches que sur son blog.

Parler d’argent est très désagréable, mais le faire permet de simplifier les relations et parfois même d’aplanir certains conflits internes. Le plus riche du groupe ne devrait pas toujours avoir à se cacher et à minimiser sa bonne fortune, tandis que ceux qui gagnent moins ne devraient pas toujours être forcés de décliner des invitations. Si on parle honnêtement de sa situation financière, on sait où tout le monde se situe, et on peut adapter en fonction.

D’autant qu’ainsi que Clemmie le souligne, « parler d’argent demande du courage, mais c’est bien mieux que de devoir repousser la limite de ses cartes de crédit parce qu’on n’ose pas dire qu’on ne peut pas se permettre l’une ou l’autre sortie ».

Lire aussi: 
Doit-on dévoiler son salaire à ses collègues?
5 bons plans pour acheter vêtements et accessoires de luxe sans se ruiner
La mesure géniale de l’Allemagne pour lutter contre l’écart salarial

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.