Home Lifestyle C’EST PROUVÉ: avoir un travail en étant maman revient à combiner l’équivalent...

C’EST PROUVÉ: avoir un travail en étant maman revient à combiner l’équivalent de 2,5 temps plein

Shutterstock
Shutterstock

Réveil, enfant, trajet, travail, trajet de retour, enfant, souper, sommeil, recommencer. Enchaîner, sans cesse. Puiser dans ses forces pour demeurer efficace et assurer dans chacun de ses rôles. Parce que, même si devenir maman est pour beaucoup une évidence et que continuer à pratiquer son job ne l’est pas moins, réaliser les deux reste un sacré défi. Et, selon une récente étude, similaire au fait de combiner deux emplois et demi à temps plein.

Les yeux qui se ferment en plein boulot, l’impression de s’écrouler à seulement neuf heures du soir, l’obligation de boire trois litres de café pour tenir le rythme. Vis ma vie de parents. Ou quand aux deadlines et aux engagements professionnels se superpose le fait de préparer la boîte à tartines, de conduire à la crèche, donner le bain, faire les devoirs, bercer, câliner, rassurer, en une journée qui, quoique merveilleuse à certains égards, semble s’étirer à l’infini et nous laisse sur les genoux. De nombreuses obligations, peu de temps pour souffler et des semaines qui ne connaissent pas les horaires de 35 heures, comme le montre une étude américaine réalisée par Welch’s, fabricant de produits alimentaires, pour le New York Post.

Pas de 9 à 17h

La marque a ainsi interrogé 2000 mères,d’enfants entre 5 et 12 ans, en accordant une attention toute particulière à leur emploi du temps. Avec un constat édifiant. Alors qu’elles passent en moyenne 6h23 au travail, elles n’ont malgré tout de temps pour elles qu’à partir de 20h31. Autant dire que s’il nous semblerait inconcevable d’effectuer des journées de 14h d’affilée, en tant que parent, ce chiffre n’a rien d’une exception. Des semaines qui atteignent donc les 90 heures et qui demeurent pénibles même lorsqu’on survit à coup de multiples cafés et boissons énergisantes.

Pas que les mamans

Même si l’étude sondait uniquement des mères, les nombreux papas impliqués doivent eux aussi gérer des horaires éreintants. Et, loin de prouver que tout concilier est impossible, les résultats de ces recherches devraient nous booster dans les moments d’épuisement ou de doute et face à l’angoisse de l’échec. Dans les périodes ou l’on a le sentiment d’être mal organisée ou pas assez en forme. Car après tout, parent reste ce qui se rapproche le plus de superhéros.

On discute encore un peu du sujet:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.