Home Lifestyle Société 1 Belge sur 5 de plus de 25 ans reçoit encore des...

1 Belge sur 5 de plus de 25 ans reçoit encore des cadeaux à la Saint-Nicolas

Woman hand balancing present box on index finger

Il y a comme un parfum de speculoos dans l’air, et dans quelques jours seulement, St Nicolas fera briller les yeux des petits… et grands enfants. Une enquête réalisée par Camille, la Caisse d’Allocations Familiales d’UCM, révèle en effet que 20% des « enfants » de plus de 25 ans reçoivent encore des cadeaux à la St Nicolas.

L’enquête s’est intéressée aux comportements lors de la Saint-Nicolas et de Noël de plus de 10.500 familles wallonnes. Verdict? Contrairement à ce que de nombreux parents affirmaient à leurs petits, St Nicolas n’apporte visiblement pas de cadeaux qu’à ceux qui croient en lui puisque 20% des répondants âgés de plus de 25 ans ont confié recevoir toujours un cadeau ou l’autre le 6 décembre. En dehors des parents qui gâtent leurs enfants au-delà de 25 ans, les enfants reçoivent un cadeau jusqu’à 14 ans et demi pour Saint-Nicolas et jusqu’à 17 ans pour Noël. Sans véritable surprise, plus les familles sont nombreuses, plus tôt elles arrêtent de gâter leurs enfants, tandis que les familles avec les plus gros revenus sont celles qui gâtent le plus tard leurs enfants.

Autre révélation de l’enquête: si 60% des familles gâtent autant leur enfant à la Saint Nicolas qu’à la Noël, en une génération, Saint-Nicolas a toutefois perdu de son ampleur (-15%) au profit de Noël (+11%). 69% des familles qui célèbrent uniquement la Saint-Nicolas reproduisent ce qu’ils ont connu étant petits. Saint-Nicolas reste une fête traditionnelle pour les enfants alors que Noël est une fête plus familiale.

La Province du Luxembourg est celle où Saint-Nicolas est le plus ancré alors que Noël est célébré par les habitants du Brabant wallon principalement. Mais malgré ces différences régionales, la plupart des familles célèbrent les deux fêtes »

Et niveau budget alors? L’UCM a pu constater que « de manière générale, le budget par cadeau est plus élevé pour Noël que pour Saint-Nicolas avec 32% des familles qui offrent un cadeau d’une valeur supérieure à 70€ pour Noël contre 23% pour Saint-Nicolas ». Pour alléger l’addition, 40% des familles ont déjà offert des cadeaux de seconde main à leurs enfants, tandis que plus d’une famille sur deux (51%) a déjà offert des jouets de seconde main à la Saint-Nicolas contre seulement 39% à Noël. Et si le budget joue évidemment un rôle, dans les familles avec des revenus plus élevés, ‘’favoriser une consommation responsable’’ est la cause la plus citée dans l’achat de seconde main. Profiter des rêtes pour faire du bien à la planète, oui, mais pas forcément à son prochain: l’enquête réalisée par Camille pour l’UCM a également démontré que les fêtes de fin d’année ne sont pas un moment plus propice qu’un autre pour faire un don aux œuvres caritatives.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.