Home Lifestyle Sexo Pourquoi les femmes hétéro souffrent plus du fossé orgasmique que les lesbiennes

Pourquoi les femmes hétéro souffrent plus du fossé orgasmique que les lesbiennes

beautiful female legs in black tights on pink background; Shutterstock ID 1165619791; Purchase Order: -

On connaissait l’écart salarial, on découvre désormais le fossé orgasmique, soit ce gouffre qui sépare hommes et femmes quand il s’agit de prendre du plaisir au lit. Ces messieurs jouiraient bien plus souvent, et chez les femmes, les lesbiennes auraient l’avantage sur les hétérosexuelles. Mais pourquoi, au fait?

En 2014 déjà, une étude publiée dans le Journal of Sexual Medicine révélait que si seulement 61.6% des femmes hétérosexuelles déclaraient avoir un orgasme lors d’un rapport, chez les lesbiennes, ce pourcentage grimpe jusqu’à 74.7% du temps. Les hommes, quant à eux, jouiraient sans le moindre problème 95% du temps. Et si les inégalités orgasmiques entre hommes et femmes ont déjà été étudiées à l’envi, l’écart entre femmes hétéro et homo pose question. De là à dire que les femmes sont de meilleures partenaires sexuelles? La réponse est plus nuancée (et moins sexiste aussi).

Une question de savoir

En effet, le fossé orgasmique entre femmes hétéro et lesbiennes serait simplement lié au fait que ces dernières ont une meilleure connaissance de leur anatomie ainsi que des subtilités d’une stimulation clitoridienne réussie. Celle-ci amène bien plus fréquemment à l’orgasme que la pénétration, et vaut donc la peine d’être étudiée pour des rapports plus satisfaisants. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut changer de (sexe de) partenaire, mais simplement éduquer les hommes sur les délices du clitoris. Un pari pas forcément gagné d’avance: selon une étude récente, 50% des hommes ne savent même pas reconnaître un vagin sur un schéma, alors de là à y dénicher le précieux sésame qui ouvrira à leur partenaire les portes du plaisir…

Lire aussi: