Home Lifestyle Sexo Mesdames, dédramatisons ensemble le pet vaginal

Mesdames, dédramatisons ensemble le pet vaginal

red rubber whoopee cushion with reflection on black glass
Le pet vaginal, cette bête noire qui surgit de l’ombre, nous fait trépasser à chacune de ses apparitions. Pourtant, nul besoin d’être effrayée! Ce petit prout est rigolo et tout ce qu’il y a de plus banal.

Pet vaginal, mais qui es-tu?

Bon, ça ne sert à rien de dramatiser. Le pet vaginal, ça arrive à tout le monde (oui, oui, même à nous). Mais avant de savoir comment le gérer, apprenons plutôt d’où il vient, cet air qui s’échappe sans demander son reste et qui nous fait honte.

Aussi appelé “vagin musical”, le pet vaginal est un phénomène tout à fait normal qui apparaît lors d’un rapport sexuel. Plus étroit au niveau de la vulve, le vagin s’élargit ensuite vers le fond. Si le sexe de votre partenaire n’est pas toujours en contact avec les parois, ce qui peut arriver notamment après une grossesse lorsque le vagin est élargi. De l’air s’engouffre dans votre vagin également sous le va-et-vient. Et, bien entendu, ce même air va bien devoir ressortir à un moment donné. C’est pour cela qu’après vos ébats, un pet peut s’échapper si vous tousser, si vous éternuez, si vous vous levez ou si vous rigolez. En d’autres termes, lorsque vous relâchez la pression. Alors, on vous avait bien dit que c’était rien!

Comment réagir?

Si vous êtes en couple depuis des années, vous et votre Jules/Juliette rigolez probablement de cette petite proute qui s’incruste dans vos ébats. Parce qu’au fond, c’est quand même ultra rigolo. Dans le cas contraire, un “vagin musical” peut se révéler fort embarrassant si vous êtes au début d’une relation, ou que vous êtes un•e habitué•e de Tinder. Voilà donc 5 façons de réagir face au pet vaginal.

1

Le déni

Dans certaines situations, il vaut mieux faire comme si de rien n’était. Ne rougissez pas, ne réagissez pas. Si votre vagin a décidé de prouter, c’est son problème, pas le vôtre. “Quoi, un bruit? Ah non, moi j’ai rien entendu. Tu veux des pâtes sinon?”

2

L’accusation d’autrui

Si jamais vous avez un chat ou un chien, bingo! Vous pourrez aisément diriger la faute vers lui. Comme il ne peut pas parler, il ne pourra jamais dire que c’était vous. En plus, les animaux pètent aussi.

3

La blague

Bah oui, comme il vaut mieux en rire, partez dans un fou rire déchainé. Mais méfiez-vous, rigoler pourrait vous faire lâcher d’autres petits vents… Et ça, nous n’en serons pas responsables.

4

Le fantôme

Rien ne vous empêche d’inventer des histoires bizarres… “Ouais, bah à ce qu’il paraît, il y avait un mec qui vivait ici et il passait sa vie à péter. À sa mort, son esprit est revenu hanter l’appart. Dingue, non?”

5

La poudre d’escampette

Si vraiment, rien à faire, vous êtes trop embarrassée, chopez vos affaires, rhabillez-vous et partez en courant. Au mieux, la personne vous rattrapera en disant qu’elle trouve ça rigolo. Au pire, elle ne vous rappellera jamais. Mais dans ce cas, pas de déprime, c’était juste un loser.

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.