Home Lifestyle Santé Les femmes enceintes pourraient transmettre le Coronavirus à leurs bébés

Les femmes enceintes pourraient transmettre le Coronavirus à leurs bébés

Pregnant woman walking in the city in a sunny day protecting herself with a cloth face mask in Italy during Covid-19 coronavirus pandemic

Avec le nombre de nouvelles, études et autres avis scientifiques qui se contredisent, difficile de savoir à quoi s’en tenir par rapport au Coronavirus. Parmi les nombreuses questions aux réponses ambigües: est-ce que les femmes enceintes peuvent transmettre le virus à leur bébé? Selon une étude italienne relayée par La Libre, la réponse serait « oui ».

De chercheurs de l’Université de Milan se sont intéressés à la question et ont réalisé des tests sur un panel de 31 femmes enceintes atteintes du virus. Parmi celles-ci et leurs bébés, seul un nourisson aurait été testé positif, mais des traces du virus ont toutefois été détectées sur le placenta, le cordon ombilical et même dans le lait maternel.

Immunité diminuée

Claudio Finezia, le chercheur en charge de l’étude, en a conclu que la transmission in utero semble donc possible, même si « il est trop tôt pour évaluer clairement le risque et les conséquences potentielles ». En mars dernier, une étude publiée dans la revue médicale « The Lancet » avançait que le virus ne passe pas la barrière placentaire, et ne risque donc pas d’infecter le foetus.

Face à ces données contradictoires et au manque relatif d’informations en la matière, le virus étant relativement récent, le Collège de Médecins pour la Mère et le Nouveau-Né a lancé une l’initiative rassemblant les cas de COVID-19 chez les femmes enceintes. Objectif: en apprendre plus sur une éventuelle transmission de la maladie de maman à bébé. Pour sa part, le Groupement des Gynécologues Obstétriciens Francophones de Belgique (GGOFB) a créé un document en ligne rassemblant des réponses aux questions les plus fréquentes des jeunes mamans, dans lequel le GGOFB rappelle notamment qu’il n’y a aucun risque prouvé à ce jour que le virus augmente le risque de fausse couche. Ce qui ne veut pas dire que la prudence n’est pas de mise pour autant.

Suite à une diminution de votre immunité durant votre grossesse, vous avez généralement plus de risques d’infection. Ce risque peut augmenter si d’autres conditions médicales sont présentes (diabète, obésité, …). Les femmes enceintes ne sont cependant pas plus sensibles aux effets d’une infection à coronavirus que les autres femmes. La majorité des femmes enceintes ne présenteront donc que des symptômes grippaux légers à modérés ».

En cas de température, le GGOFB recommande de réduire la fièvre en prenant du Paracétamol (maximum 3×1 gramme/jour), rappelant que « ce médicament est sans danger pour la grossesse ». Et déconseille le peau à peau après l’accouchement, à moins de porter un masque buccal, « indispensable dans cette situation ».

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.