Home Lifestyle Santé Vous avez chopé une IST? Il est possible de prévenir anonymement vos...

Vous avez chopé une IST? Il est possible de prévenir anonymement vos (ex) partenaires

Depistage.be

La transmission des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) peut se faire beaucoup plus rapidement que ce qu’on imagine. L’une des raisons étant principalement le tabou et la peur qui les entourent. Un nouveau service est lancé aujourd’hui et vous permet désormais de prévenir anonymement les personnes concernées.

Imaginer le tableau n’est pas très compliqué. Une personne se fait dépister et apprend qu’elle a une IST. Au-delà de la détresse émotionnelle que la situation provoque, il y a aussi la responsabilité individuelle de prévenir les autres personnes qui auraient pu être contaminées. Mais en cas de rupture brutale, de ponts coupés ou tout simplement de peur, il est parfois plus difficile d’agir. Raison pour laquelle les ASBL O’YES et Ex Aequo lancent SMS DÉPISTAGE, un outil gratuit qui prévient anonymement les partenaires en cas d’IST.

Comment ça marche?

Grâce à ce site, il vous suffit d’entrer le numéro de téléphone des personnes concernées. Elles recevront alors d’un numéro anonyme le message suivant: “Un·e de tes partenaires (ancien·nes ou actuel·les) souhaite te prévenir qu’il ou elle a contracté une Infection Sexuellement Transmissible et t’encourage à te faire dépister. Rassure-toi, toutes les IST se traitent. Plus d’infos sur depistage.be/sms. Ne plus être prévenu·e ? STOP au 3617”. Ce service est entièrement gratuit et ne conserve aucune données personnelles.

Sur le site en question, vous trouverez des informations très utiles sur la marche à suivre pour soigner les IST.

Les ASBL O’YES et Ex Aequo se félicitent de ce nouvel outil et espèrent qu’il permettra de briser la chaîne de transmission: “les IST concernent toute la population sexuellement active: elles sont en augmentation en Belgique, où les dépistages sont trop souvent tardifs. La plupart des contaminations proviennent de personnes qui ignorent être porteuses et contaminent sans le savoir un·e ou plusieurs partenaires. Faute de dépistage et de communication entre partenaires, les chances de connaître les risques et d’agir en conséquence sont faibles. Il est donc plus pertinent que jamais d’appliquer aux IST, elles aussi souvent asymptomatiques, le même principe de précaution que celui qui s’applique à la pandémie actuelle”.

Se faire dépister pour mieux traiter, informer et (se) protéger

Il est indispensable de se faire dépister régulièrement, surtout quand on sait que les IST se traitent de plus en plus facilement. Sachez d’ailleurs que la pandémie n’empêche pas les différents plannings de rester ouverts et accessibles à tous.

Plus d’infos sur Depistage.be

Lire aussi: