Home Lifestyle RUPTURE: voici les conseils d’une avocate pour gérer au mieux la séparation

RUPTURE: voici les conseils d’une avocate pour gérer au mieux la séparation

Qu’elle soit décidée ou imposée, la rupture du couple fait naître une multitude de questions. Vers qui me tourner? Dois-je consulter un avocat? Ai-je droit à une pension alimentaire? Comment l’annoncer aux enfants? Stéphanie Degrave, avocate spécialisée en Droit de la Famille, tente de répondre à ces questions dans son ouvrage Je me sépare: que faire? Rencontre…

Comment avez-vous eu l’idée de rédiger ce livre?

« Je suis partie du constat qu’il existe un livre sur toutes les problématiques (perdre du poids, gérer son stress, aider son enfant, entretenir l’amour dans le couple, surmonter un burnout,…), alors qu’en revanche on ne trouve rien en matière de séparation et de divorce. Il existait déjà des ouvrages traitant des aspects psychologiques de la séparation, mais aucun livre n’abordait cette thématique de manière complète. »

Vous donnez une vision à 360°?

« J’y aborde les aspects psychologiques, mais aussi les aspects légaux, la procédure judiciaire et surtout les alternatives à la solution judiciaire. Ces alternatives sont souvent peu connues et pourtant, elles permettent de rendre les séparations plus sereines, de trouver des solutions dans le plus grand intérêt des enfants et des deux ex-partenaires. »

Le divorce est-il encore tabou aujourd’hui?

« Le divorce n’est clairement plus un sujet tabou aujourd’hui. On en parle beaucoup et tous les professionnels concernés sont là pour aider les personnes à dépasser leurs différends. Il existe aussi des groupes de paroles pour les enfants, des ateliers de communication pour parents séparés (www.parlonsnous.org), des ouvrages… Tous ces outils montrent que la société met en place des mécanismes pour que la séparation puisse être vécue le mieux possible. »

Quel conseil donnez-vous à un couple en instance de divorce?

« Dans la mesure du possible, il faut éviter l’escalade conflictuelle et cesser de croire qu’un procès permettra de soulager les souffrances que l’on éprouve. Le recours à la procédure judiciaire ne doit être utilisé que dans des cas tout à fait exceptionnels. On veillera à privilégier les modes alternatifs tels que la médiation ou le droit collaboratif qui permettront réellement d’apaiser les personnes, de leur donner la possibilité de se comprendre, sans pour autant être d’accord et de construire ensemble une solution sur mesure. »

Qu’est-ce que la médiation?

« La médiation est une manière de régler le conflit en-dehors du tribunal, en se présentant chez un ou deux médiateurs agréés en matière familiale, un psychologue et un juriste. Le but de la médiation n’est pas de faire une thérapie, ni un arbitrage mais de permettre aux personnes de trouver une solution qui leur convient à tous les deux. »

L’ouvrage se veut simple, pratique et accessible à tous. Il vient d’ailleurs de recevoir le prix du meilleur ouvrage scientifique vulgarisé au sein de l’U.L.B.

Je me sépare, que faire?, aux éditions Edi.Pro, 29,00 €

À lire également:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.