Home Lifestyle Couple Comment vos gènes peuvent vous mener droit au divorce

Comment vos gènes peuvent vous mener droit au divorce

Certaines histoires d’amour seraient-elles condamnées au divorce avant même d’avoir commencé, tout ça à cause de la génétique? C’est le postulat d’une étude réalisée par des scientifiques suédois, qui affirment que la propension au divorce pourrait se transmettre par les gènes.

Pour arriver à cette conclusion, des chercheurs suédois de l’université de Lund se sont penché sur le taux de divorce de 20 000 enfants adoptifs en Suède, avec l’aide de chercheurs venus de l’université américaine Virginia Commonwealth. Objectif: comparer le taux de divorce des enfants avec celui de leurs parents biologiques, en ne se basant que sur des enfants ayant été adoptés avant l’âge de 10 ans. Résultat: les enfants nés de parents divorcés avaient 20% de chances de plus que les autres de divorcer eux-même.

Un divorce inévitable?

Plus perturbant encore: avoir été adopté par des parents qui ont ensuite divorcé n’a eu aucun résultat sur le taux de divorce des enfants adoptifs. Si les chercheurs assurent qu’il n’existe pas de « gène du divorce », ils soulignent toutefois qu’il y a un lien clair entre la génétique et le risque de divorcer. Avant de s’étouffer avec la pièce montée, on vous rassure: entre les facteurs culturels inhérents à la Suède (et différents des nôtres) mais aussi la variance statistique à prendre en compte, non, votre mariage n’est pas forcément condamné parce que papa et maman ont divorcé.

Lire aussi:
Les 4 raisons principales qui mènent à la rupture
14 situations que connaissent toutes celles dont les parents sont divorcés
Rupture: la méthode la plus efficace pour oublier votre ex

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.