Home Lifestyle Psycho January Blues, la déprime profonde du mois de janvier

January Blues, la déprime profonde du mois de janvier

Shutterstock

Vous avez l’impression d’être vide de toute énergie? Votre moral ne peut pas tomber plus bas? Pas de panique. Le blues du mois de janvier touche énormément de gens.

Le mois de janvier est sans doute le pire mois de l’année. Les fêtes sont terminées, nos bonnes résolutions nous font culpabiliser, il fait gris et froid, etc. Janvier est aussi le mois du Monday Blues (le 21), la journée la plus déprimante de l’année.

Si vous ressentez une déprime profonde depuis quelques jours sans vraiment mettre le doigt sur ce qui ne va pas, ne vous en faites pas trop. La tristesse qui nous ronge ces derniers temps est plus générale qu’on ne le pense.

“Ce blues surgit toujours après les fêtes, lorsque l’on quitte les membres de sa famille, lorsque l’on reprend le travail et la monotonie d’une vie sans excès, lorsque l’on réalise que l’on a pris du poids”, explique Rosemary Sword, thérapeute interrogée par Business Insider. Comme le souligne le site Ici.fr, on ressent l’effet “gueule de bois”.

La tristesse d’après-fêtes

Lorsque le nouvel an est passé, on réalise que toute l’excitation des fêtes a disparu. Dans la plupart des cas, elle n’a d’ailleurs débouché sur rien d’extraordinaire. On retourne à un quotidien morose et on réalise alors que l’hiver va durer encore longtemps. C’est pour cette raison que le mois de janvier semble si long et dénué de perspective sjoyeuses.

Comment s’en sortir?

En trouvant du réconfort dans les petits bonheurs. Essayez d’organiser des sorties ou des soirées qui vous réchauffent le coeur: une raclette, un cinéma, un week-end en amoureux. Regardez votre film préféré, terminez un projet, fixez-vous de nouveaux objectifs.

Comme le souligne Rosemary Sword, il est important de combler le vide, de nous occuper.

Courage, c’est bientôt terminé!

Lire aussi: