Home Lifestyle Psycho Pourquoi déprime-t-on à l’approche de notre anniversaire?

Pourquoi déprime-t-on à l’approche de notre anniversaire?

À partir d’un certain âge, nos anniversaires provoquent en nous un sentiment d’anxiété et de tristesse inexplicable. Pourquoi? On fait le point sur ce cap annuel pas toujours évident à passer.

Depuis que nous sommes enfants, souffler les bougies est apparenté à une fête. On reçoit des cadeaux, des tonnes d’attentions, on organise des fêtes. Certains caps (souvent associés aux dizaines) semblent plus importants que d’autres et nécessitent même de redoubler d’efforts pour rendre cette soirée mémorable.

Mais à partir d’un certain âge, le quart de siècle en général, le plaisir de célébrer cette journée qui marque notre naissance ne nous procure plus autant de joie. Au contraire, on redoute ce moment avec beaucoup d’appréhension. Au point parfois de ne pas avoir envie de le fêter.

Un signe tangible du temps qui passe

Concrètement, il ne se passe rien de particulier entre la veille et le lendemain de votre anniversaire. Vous n’allez pas changer du tout au tout. En toute logique, il ne s’agit que d’un jour de plus. Pourtant, voir son âge augmenter d’un coup nous fait tout remettre en question. Nombreuses sont les personnes à faire le point sur ce qu’elles ont accompli. Avoir un an de plus nous oblige quelque part à se fixer de nouveaux objectifs, à savoir ce que l’on veut.

En découle évidemment un sentiment de mal-être, une impression de ne pas avoir vécu à fond. Pour certains, ces pensées se transforment en regrets, en déception. Pour d’autres, elles mettent en lumière un manque évident de quelque chose pour nous rendre heureux.

La peur et la comparaison

Le chiffre qui accompagne le gâteau ne vous fait pas peur, mais vous craignez quand même la fête? Vous n’êtes pas le seul. Il est fort courant de ne pas avoir envie d’organiser un anniversaire par peur de se retrouver seul. « Et si personne ne vient? » peut-on se demander. C’est là que vous vous trompez.

Cette journée est la vôtre. Que vous la passiez avec vingt amis ou un seul, ça ne change rien: les personnes qui seront à vos côtés sont là parce qu’elle vous aiment et qu’elles tiennent à vous.

On a trop tendance à se comparer aux autres. Il est si facile de se dire qu’un tel ou un tel avait déjà fait « tout ça » au même âge. Vivez votre vie pour vous, en accord avec vos choix.

Accepter de vieillir avec sérénité

Il faut se rendre à l’évidence: oui, avoir un an de plus, ça signifie vieillir. Mais pour vivre l’événement sans déprimer, il faut changer d’optique.

Afin de vaincre cette déprime annuelle, faites le point autrement. Un anniversaire est synonyme d’un accomplissement. Vous avez passé une nouvelle année sur Terre. Soit celle-ci était pleine de petits bonheurs et dans ce cas, vous ne pouvez que vous réjouir d’avoir l’opportunité d’en vivre d’autres. Soit vous avez passé une année horrible et il est donc important de célébrer votre acharnement: vous avez survécu, plus fort que jamais.

Pour affronter ce cap douloureux, fixez-vous de nouveaux objectifs, qu’ils soient petits ou grands. Et donnez-vous l’opportunité de les réaliser à votre rythme. Restez bienveillant envers vous-même. Et « Always look at the bright side of life », comme disaient les Monty Python.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.