Home Lifestyle Comment prendre un « bain de forêt », l’activité anti-stress des Japonais?

Comment prendre un « bain de forêt », l’activité anti-stress des Japonais?

Il est commun après une dure journée de prendre un bon bain. Mais savez-vous qu’il existe un autre type de bain dont les vertus déstressantes sont quadruples? Arrivée du Japon, la pratique du « shinrin-yoku », soit le bain de forêt, s’étend chez nous, pour notre plus grand bien-être.

Bain de forêt = sylvothérapie = shinrin-yoku

Depuis 1982, les bains de forêt sont reconnus par le gouvernement japonais comme une véritable thérapie. Des études scientifiques sont ensuite, venues confirmer les vertus de cette pratique communément appelée chez nous la « sylvothérapie » et au Japon « shinrin-yoku« . L’un des pouvoirs les plus connus des bains de forêt est sa capacité de réduire le stress et l’anxiété. Ensuite, la pratique diminue également la fatigue, les tensions corporelles, les troubles de l’attention, elle permet d’augmenter le niveau d’énergie et de renforcer le système immunitaire.

1

Le concept:

Même si elle remonte à longtemps, essayez de vous rappeler votre dernière balade en forêt. Ne vous avait-elle pas fait un bien fou? Souvent ignoré (ou oublié), les arbres possèdent des vertus thérapeutiques sans précédent. Ce n’est pas pour rien que l’on appelle les forêts « les poumons verts ». « Prendre un bain de forêt » consiste dés lors à profiter pleinement et consciemment de ces bénéfices, à la portée de tout le monde. Concrètement, la sylvothérapie vous invite à vous reconnecter avec la nature et ce, pour mieux vous déconnecter et déstresser du monde extérieur.

2

Comment s’y prendre?

Tout d’abord, il est conseillé de se rendre en forêt sans emporter d’appareil rappelant sa vie stressante, les smartphones dans le viseur. Pour profiter pleinement, mieux vaut également ne pas emporter d’appareils photo, GPS ou autres gadgets électroniques. Une fois en forêt, il faut pour vous rapprocher de la nature éveiller vos quatre sens. Le toucher est la pierre angulaire de la méthode japonaise du « Shinrin-Yoku ». Celle-ci vous conseille d’enlacer un arbre, d’y coller votre corps et votre visage. Prenez également le temps d’écouter le bruit de la forêt et tenter de les discerner, le bruit des feuillages par exemple. L’odorat sera lui aussi titillé par les multiples sensations olfactives des bois. Evidemment, la vue sera l’un des premiers sens utilisée une fois en forêt. Apprenez à regarder ce qui vous entoure avec attention.

3

Pour qui?

Tout le monde! Certes, les cartésiens devront probablement travailler un peu plus sur eux pour complètement se laisser aller. Mais une fois le « pas » franchi, c’est impossible de regretter. D’autant plus que cette activité est gratuite, pourquoi dés lors s’en priver?

Pour aller plus loin: Sylvothérapie, le pouvoir bienfaisant des arbres, par Jean-Marie Defossez. Si vous souhaitez une pratique plus encadrée, les sources de Caudalie en France proposent notamment une journée « bain de forêt« , plus d’infos sur leur site

Lire aussi: 

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.