Home Lifestyle Le temps passe réellement de plus en plus vite une fois adulte

Le temps passe réellement de plus en plus vite une fois adulte

Shutterstock
Shutterstock

Plus jeune, les vacances scolaires duraient une éternité. Alors que maintenant, vous n’avez pas assez d’une année entière pour venir à bout de vos projets. Le temps qui passe est pourtant invariable et le même pour tous! Alors pourquoi défile-t-il de plus en plus vite ? La science répond enfin à cette interrogation.

Convaincu que les principes de la physique peuvent résoudre toutes les interrogations, Adrian Bejan professeur en génie mécanique à l’université de Duke, aux USA, nous apporte la réponse. Après avoir passé en revue d’anciennes études, il est arrivé à la conclusion suivante : la perception que nous avons du temps est liée au nombre d’images mentales que notre cerveau est capable d’examiner et d’organiser.

Petit cours d’anatomie

Tout commence au niveau des yeux avec la saccade oculaire. La quoi ? Eh bien, la saccade oculaire est un (très) rapide mouvement des yeux, environ 3 par seconde, entre deux positions stables. Cette action permet une meilleure précision de la vision en fixant l’image mentale afin que le cerveau puisse la traiter et l’interpréter.

Une relation inversement proportionnelle

Il existe une relation inversement proportionnelle entre le traitement d’un stimulus (une image disons) que nous percevons, et la perception que nous avons du temps. Pour un enfant, chaque jour laisse place à de nouvelles découvertes. Son cerveau doit alors traiter la masse d’informations quotidiennes qu’il reçoit et l’emmagasiner. C’est pourquoi selon le Professeur Bejan, le temps semble s’écouler plus lentement. À l’inverse, vous l’aurez compris, plus nous vieillissons, plus la production d’images mentales diminue, donnant cette impression de temps qui file.

Mais, pourquoi cette impression persiste même en continuant de découvrir de nombreuses choses chaque jour ?

La réponse n’est pas agréable à entendre, et pourtant si simple, la vieillesse…. Effectivement, le corps qui vieillit joue lui aussi un rôle sur notre perception du temps. Plus nous grandissons, plus notre cerveau se complexifie et les voix qu’empruntent les connexions neuronales se multiplient. Les transmissions deviennent alors plus compliquées et donc, plus lentes. Et comme dit plus haut, il y a une relation inversement proportionnelle entre la perception des stimuli que nous percevons et la perception que nous avons du temps.

Un mot d’ordre : REPOS

Adrian Bejan a également remarqué que la fatigue pouvait jouer un rôle négatif sur les saccades oculaires en les diminuant. Un cerveau fatigué ne peut pas transmettre correctement les informations visuelles lorsqu’il tente simultanément de les voir et de les comprendre.
Pour ralentir le temps, ou du moins diminuer l’impression qu’il s’écoule trop vite, il est important de se reposer et ainsi éviter cette dégradation prématurée.

Sur ce, on file se recoucher.

D’autres infos étonnantes:

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.