Home Lifestyle Couple INSPIRATION: le mariage rétro et parisien d’Emilie et Miguel

INSPIRATION: le mariage rétro et parisien d’Emilie et Miguel

Sascha Veermeer
Sascha Veermeer

Dans notre nouvelle rubrique, une lectrice évoque le plus joli jour de sa vie. Aujourd’hui, Emilie dévoile les coulisses son mariage, ce moment unique et romantique, du choix de sa robe à l’échange des vœux.

Les amoureux

  • Emilie et Miguel, tous les deux 24 ans.
  • Ils se connaissaient depuis six ans avant de se dire « Oui ».
  • La demande: « Je venais de terminer mon stage et pour fêter ça, Miguel nous avait réservé un week-end à Paris. Une fois arrivés devant la Tour Eiffel, nous avons demandé à des passants de prendre une photo de nous. Mon amoureux s’est alors mis à genoux et m’a demandé si je voulais être sa femme. J’ai d’abord cru qu’il plaisantait. Puis j’ai compris qu’il était sérieux et j’ai fondu en larmes. Et j’ai bien sûr dit oui!
  • S’ils n’ont pas d’enfants, Miguel et Emilie sont les parents de Mauro, un adorable chien mélange de deux sortes de lévriers. Celui-ci n’aimant pas la foule, il n’a pas pu assister à la cérémonie, ils ont donc accroché une grande photo de lui dans la salle des fêtes, de façon à ce qu’il soit malgré tout à leurs côtés le jour J.

Le mariage

« Notre mariage s’est déroulé le jour prévu pour être le plus chaud de l’été 2018. Comme le veut la tradition, la veille, Miguel et moi avons dormi chacun de notre côté, chez nos parents. Avant de nous séparer ce soir-là, je lui ai remis une lettre lui disant à quel point j’avais hâte que l’on vive ce moment et que je l’aimais. J’y ai ajouté une montre. La ponctualité n’est pas le point fort de mon homme. »

Miguel et moi nous sommes rencontrés dans une gare. Cela nous a inspiré pour le choix du lieu de notre shooting photo.

« Après le mariage civil et la cérémonie religieuse, nous nous sommes rendus en Ford Fairlane 500 Skyliner jusqu’au lieu de notre séance photo. Pourquoi avoir choisi cette voiture? Car c’était celle que conduisaient mes parents lors de leur mariage. Miguel et moi nous sommes rencontrés dans une gare et nous trouvions donc symbolique de réaliser notre shooting sur un quai, près d’un train. Nous nous sommes ensuite rendu à la salle des fêtes pour profiter pleinement d’une merveilleuse soirée avec nos proches. »

Les conseils d’Emilie

« Ne réalisez pas une réception, mais invitez seulement votre famille à dîner. Nos amis et collègues ne sont arrivés qu’à l’heure du dessert et de la soirée. Et n’hésitez pas à opter pour un photomaton. Profiter d’un concert live était aussi un must pour nous. Il y avait un saxophoniste à l’église puis le célèbre dj HYPER lors de la fête! »

Ce qu’Emilie a trouvé trop onéreux

« Les fleurs! J’en voulais beaucoup et je tenais absolument à ce qu’un professionnel s’en charge. Au final, mon fleuriste habituel a réalisé tout l’habillage floral de la fête pour 1600 euros. Heureusement, ce budget nous a été offert par nos parents! »

1 / 10
La robe
La coiffure et le make-up
L’invité d’honneur
La voiture
Le premier regard
La séance photo
Les alliances
La fête
Le buffet
La première danse
La robe
La robe

« Je souhaitais au départ une robe d’un modèle sirène, moulante, avec le bas évasé, mais j’ai vite réalisé que je n’aimais finalement pas ce genre de tenue. Après avoir essayé des dizaines de modèles blancs, mon père m’en a présenté un ivoire aux détails rosés. J’ai d’abord ri face à l’idée mais ensuite je l’ai essayé et je me suis sentie tellement belle, véritablement comme une mariée. Sans parler du fait que je trouvais chaque aspect de la robe absolument magnifique.  »

La coiffure et le make-up
La coiffure et le make-up

« Je me sentais comme une vraie princesse ce matin-là, installée dans le fauteuil de la maquilleuse (rires). Si le make-up a été réalisé par une professionnelle, j’ai confié mes cheveux à la mère de mon meilleur ami. »

L’invité d’honneur
L’invité d’honneur

« Une fois maquillée et coiffée, il me restait heureusement du temps pour faire des câlins à Mauro. Vu qu’il est rapidement mal à l’aise entouré de monde, il n’a pu participer à la fête. Mais cette journée n’aurait pas été complète sans une photo en robe de mariée à ses côtés. »

La voiture
La voiture

« Il y a plusieurs années, ce sont mes parents qui se sont rendus dans cette Ford Fairlane 500 Skyliner jusqu’à l’église. Et je trouvais incroyablement romantique l’idée d’emprunter ce même modèle pour me rendre à notre fête. Une semaine avant le mariage, elle a eu des problèmes techniques mais heureusement le garagiste a pu dénicher des pièces de rechange à l’étranger et la réparer à temps. »

Le premier regard
Le premier regard

« Miguel avait à de multiples reprises tenté de deviner à quoi ressemblerait ma robe de mariée. S’il était assez fan de l’idée d’un modèle blanc il a au final été séduit par la touche de rose. Quand je suis sortie de la voiture conduite par mon père, il m’attendait en haut des marches, les yeux brillants. J’ai tout de suite compris qu’il me trouvait belle. Nous étions comme deux adolescents fous amoureux et n’avons cessé de rire toute la journée. »

La séance photo
La séance photo

« Nous trouvions l’idée d’un jardin ou d’une forêt trop ordinaire. Mais nous ne disposions pas de beaucoup de temps sur la journée et souhaitions rester à proximité de la salle de fête. Alors en concertation avec le photographe, nous avons opté pour la gare des vieux trains de Maldegem, une commune de Flandre-Orientale. Et vu que nous nous étions rencontrés dans une gare, le principe avait tout d’une évidence.  »

Les alliances
Les alliances

« Le nombre de pierres, la taille des bagues, leur couleur… nous étions séduits par l’idée de pouvoir choisir le moindre détail de nos alliances. Et je ne regrette absolument pas les modèles pour lesquels nous avons opté ».

La fête
La fête

« Comme nous nous étions fiancés à Paris, toutes les tables portaient des noms français. Le thème de la décoration était le blanc, l’or et le rose et Pinterest m’a beaucoup inspiré. Décorer la salle et l’eglise a pris toute une journée mais le résultat en valait clairement la peine! »

Le buffet
Le buffet

« Nous avons opté pour un menu saisonnier et invité uniquement nos familles à manger à nos côtés. Nos amis et connaissances nous ont rejoints pour le dessert. Etant très gourmande, je tenais absolument à avoir une fameuse quantité et variété de ceux-ci. Une fois que Miguel et moi avons coupé le gâteau de mariage, nous avons donc ouvert le buffet de desserts. Fromages, barbes à papa, crêpes, gâteaux, fontaine de chocolat… il n’y avait que l’embarras du choix. Et nous avons mangé du gâteau durant les deux semaines qui ont suivi (rires). »

La première danse
La première danse

« Nous avons ouvert la danse sur la chanson “The Power of Love” de Franki Goes To Hollywood. Elle se trouvait sur un CD que j’avais offert à Miguel pour la Saint-Valentin. Un jour où nous étions en voiture, elle était passée à la radio et nous avions tous les deux éclatés en sanglots. Nous avions alors su que c’était la bonne. Et depuis, l’entendre provoque toujours en nous énormément d’émotion. »

Photos: Sascha Veermeer

D’autres cérémonies qui font rêver:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.