Home Lifestyle Fighting The Crab: le récit poignant d’une maman atteinte d’un cancer du...

Fighting The Crab: le récit poignant d’une maman atteinte d’un cancer du sein

Ariel Kynodontas (pseudonyme) est une maman de 28 ans. Depuis qu’on lui a annoncé son cancer du sein, elle a décidé de tenir un journal de bord intitulé Fighting The Crab. »Je vous raconte mon quotidien depuis que ce #cancerdusein s’est tapé l’incruste dans ma vie« .

« J’ai appris le 13 avril, deux heures avant mon premier examen du semestre 2, que j’avais un cancer du sein. Je ne suis pas allée à mon examen et je ne suis pas retournée travailler depuis. Après tout un tas de rendez-vous et d’allers-retours à l’hôpital, j’ai commencé une chimiothérapie le 2 mai. » Le 13 avril 2018, c’est le jour où tout a basculé dans la vie d’Ariel (pseudonyme). La jeune femme de 28 ans était étudiante en L3 d’anglais et surveillante dans un collège lorsqu’elle a appris qu’elle était atteinte d’un cancer du sein. Depuis ce jour, la maman d’une petite fille de 3 ans a décidé de tenir un journal de bord de sa lutte contre son crabe (son cancer du sein)! « Ce blog sera une sorte de carnet de bord pour les proches et les moins proches sur mes ressentis face aux traitements, à la maladie et à la perte de tout sexappeal. »

« Je pense à ma fille et à mes cheveux« 

« Je lui ai demandé : « quel traitement ? » (il tournait autour du pot ou quoi…) et lorsqu’il a prononcé le mot « chimiothérapie », mon cerveau s’est arrêté et je n’entendais plus ce qu’il me disait. » De l’annonce de son cancer en passant par les rendez-vous chez les spécialistes jusqu’à son premier jour de chimiothérapie, Ariel raconte les faits sur son blog mais aussi ses états d’âme. « Aujourd’hui en me baladant avec ma fille et ma sœur, je me suis achetée mon premier foulard. Est-ce que ça veut dire que je réalise que je suis malade ? (La réponse est non.) »

Des hauts et des bas

Ses posts sur son blog ne sont jamais très longs mais par contre, ils sont poignants et ses mots parfois durs. « J’ai l’impression que je vais me transformer en Hulk ou en Monsieur Propre. Le soir avant de dormir, quand je suis très fatiguée et que je n’ai pas le moral, j’ai peur de mourir et d’abandonner ma fille. » A travers son récit, on avance pas à pas avec Ariel dans les épreuves mais aussi les journées où ça va mieux. Comme elle l’explique, on ne sait jamais comment on se sentira le lendemain et puis il y a aussi des événements comme une infection qui viennent se rajouter. Ariel se met à nu dans son carnet de bord mais la jeune maman entrecoupe également ses témoignages par des articles plus « humoristiques ». Britney Spears aussi a eu le crane rasé, Cameron Diaz aussi ou encore Cara Delevingne. Ces personnalités qui ont été chauves mais aussi terriblement sexy, elle les regroupe dans la catégorie des chemospirations. C’est une manière évidente pour garder espoir, garder le sourire malgré la maladie et témoigner pour s’aider mais aussi pour aider les autres femmes. 

Aujourd’hui Ariel est à la dixième chimiothérapie sur douze, pour suivre son parcours, c’est ici.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.