Home Lifestyle ELLE NOUS INSPIRE: Donna Strickland, la 3e femme à recevoir le prix...

ELLE NOUS INSPIRE: Donna Strickland, la 3e femme à recevoir le prix Nobel de physique

Le 11 février, on célèbre « The International Day of Women & Girls in Science » (la journée internationale des femmes et des filles en science), l’occasion de revenir sur le parcours de Donna Strickland, la chercheuse canadienne qui a reçu le prix Nobel de physique.

Le 2 octobre 2018, la Canadienne, Donna Strickland a reçu le prix Nobel de physique pour ses travaux sur les lasers. Plus précisément pour son travail sur l’amplification de pulsations pulsées. Et plus concrètement, ses travaux ont des applications dans la médecine pour la découpe de la cornée d’un patient en chirurgie oculaire au laser et dans l’industrie dans l’usinage de petites pièces en verre destinées aux téléphones portables. Une récompense qu’elle partage avec deux autres scientifiques le Français Gérard Mouru et l’Américain Arthur Ashkin.

Comme plusieurs médias l’ont fait remarquer lors de la remise du prix, cela faisait 55 ans qu’une femme n’avait plus obtenu cette récompense. Donna Strickland est la troisième femme a recevoir le prix Nobel de physique après Marie Curie en 1903 et Maria Goeppert-Mayer en 1963. « Nous devons célébrer les physiciennes parce qu’il y en a … Je suis honorée d’être une de ces femmes », a annoncé la lauréate canadienne après avoir reçu son prix. « La reconnaissance de Donna Strickland devrait être un signe pour les femmes de science et plus largement pour la diversité comme une force d’innovation » a déclaré la Directrice-Générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay.

Lire aussi: ELLE NOUS INSPIRE: Nadia Murad, la rescapée de l’EI devenue Prix Nobel de la Paix

Et pas de page Wikipédia…

Si vous avez beaucoup entendu parler de Donna Strickland dans les médias, ce n’est pas uniquement pour son prix Nobel ou parce qu’elle est la 3e femme à le recevoir, c’est aussi parce qu’elle n’avait pas de page Wikipédia avant l’obtention de la récompense. Un brouillon de page à son nom avait pourtant été soumis en mai mais celui-ci avait été rejeté…

Sur Wikipédia, les fait sont là: 80% des biographies de l’encyclopédie en ligne concernent des hommes. Une disproportion encore plus importante dans le domaine scientifique. Après l’annonce du prix Nobel, une page Wikipédia a (enfin) été créée.

Pourquoi n’avait-elle pas de page sur l’encyclopédie en ligne? Pour être sur Wikipédia, il faut remplir plusieurs critères. L’un des points est par exemple que les médias généralistes aient déjà parlé de la personne. Avant son obtention du prix Nobel, aucun article de presse n’avait jamais parlé de Donna Strickland. L’autre point sur lequel Wikipédia se défend, c’est que la chercheuse canadienne n’occupe « qu’un » poste d’assistant professor à l’université de Waterloo à Ontario et qu’elle n’est jamais devenue professeure. « Nous sommes un miroir des discriminations du monde, nous n’en sommes pas la source. Nous ne pouvons pas écrire d’articles sur ce que vous ne couvrez pas » a déclaré Katherine Maher, directrice de la fondation Wikimédia. Un message qui ne veut pas pour autant dire qu’il n’y a pas un problème sur Wikipédia. La fondation Wikimédia oeuvre d’ailleurs pour rééquilibrer l’égalité femmes-hommes sur l’encyclopédie en ligne.

En espérant voir plus de femmes scientifiques sur Wikipédia dans les prochaines années! 

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.