Home Lifestyle Couple 4 excellentes raisons de ne pas connaître le sexe de son bébé

4 excellentes raisons de ne pas connaître le sexe de son bébé

sexe-bébé
Getty Images
Votre ventre s’arrondit et votre deuxième échographie approche. Et si tout va bien, vous aurez l’occasion de connaître le sexe de votre bébé. Mais si vous choisissiez plutôt de passer cette étape pour garder le suspense jusqu’au bout?

L’arrivée d’un bébé est un énorme bouleversement. Mais avant la naissance, il y a une étape extrêmement importante: celle de savoir si l’on veut, oui ou non, connaître le sexe de son futur bébé. Voici toutes les raisons de préserver la surprise.

1

Pour ne pas risquer d’être destabilisée ou déçue

Depuis des années, vous rêvez d’avoir une petite fille à qui vous ferez deux petites couettes et à qui vous achèterez d’adorables robes. Et si jamais votre premier bébé était un garçon? Comment alors gérer cette déception, voire pour certaines, cette peine? Mieux vaut alors réserver la découverte du sexe pour le moment de l’accouchement. Cela évitera de possibles angoisses ou une anticipation négative. Et lors de cette première rencontre avec mini-vous, vous serez en plein coup de foudre et bien plus focalisée sur votre petite merveille que sur son genre.

2

Pour éviter les clichés genrés

Si vous connaissez le sexe de bébé, votre entourage risque de tout faire pour le découvrir (quitte à vous soudoyer à coup de chocolat et bonbons en jouant sur vos envies de femme enceinte). Et une fois que votre tante Jeanine saura que vous attendez un garçon, elle vous inondera de pantalons vert kaki et de petits body bleus. Dommage, vous qui n’aimez pas trop les couleurs qui définissent les genres… Sans parler de ceux qui anticiperont à l’avance les jeux, traits de caractère et métiers qu’il pourrait faire. Certains stéréotypes ont – inconsciemment ou pas – encore la vie dure.

FAUT QU’ON PARLE: peut-on vraiment élever son enfant dans un monde non genré?

3

Au cas où le gynéco se serait trompé

Votre gynéco est formel: l’échographie le montre clairement, c’est une fille. Sauf qu’ensuite arrive la prise de sang du NIPTest, qui elle ne laisse aucun doute possible et vous annonce un futur petit mec. Même si cette méprise ne dure que quelques jours, ce retournement de situation peut provoquer un certain choc, voire demander un deuil de cet enfant et de cette forme d’avenir qui, au final, n’existera pas. Et ça risque de poser un petit problème si entre temps vous aviez déjà dévalisé les magasins de vêtements pour bébé.

4

Pour s’offrir un merveilleux cadeau

On le dit souvent et c’est totalement vrai, l’accouchement est le plus beau rendez-vous d’une vie. Ne pas savoir si l’on rencontrera une fille ou un garçon, c’est l’occasion de rencontrer son enfant, sans attente, sans prédiction, sans anticipation. Mais avec la certitude qu’il sera merveilleusement unique. En sachant que ce mini-nous nous épatera autant qu’il nous rendra folle. Et fera déborder notre cœur d’amour et parfois d’angoisse. Et si au final, c’était tout ce qui comptait sur le moment? Après tout, on aura ensuite toute une vie pour prononcer un délicieux « mon fils » ou « ma fille ».

La grossesse, on en parle:

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.