Home Lifestyle Couple Comment ne pas péter les plombs en étant coincée H24 avec votre...

Comment ne pas péter les plombs en étant coincée H24 avec votre partenaire

Distanciation sociale Coronavirus - Getty Images
Distanciation sociale et Coronavirus, un mélange explosif? - Getty Images

Qui dit épidémie dit télétravail, dit distanciation sociale… Sauf de Chéri.e, que vous voyez désormais H24, 7 jours sur 7, et qui est désormais votre moitié, mais aussi votre collègue d’open space et votre ombre. Une promiscuité forcée réjouissante, mais un peu angoissante aussi: comment faire pour ne pas s’entre-tuer quand on est coincés ensemble dans un studio de 60 mètres carrés? On suit ces conseils avisés pour apaiser les rapports.

« Loin des yeux, loin du coeur », veut le proverbe, et c’est vrai que vous avez oublié la plupart de vos amourettes de vacances dès que l’avion du retour a atterri en Belgique. Mais pour votre moitié chérie, l’amour de votre vie, c’est plus compliqué. Ce n’est pas que vous n’aimez pas passer du temps ensemble, au contraire, mais disons que vous appréciez aussi le fait de bosser chacun de votre côté la journée, de vous manquer pour mieux vous retrouver avec plein de choses à vous raconter. Sauf que ça c’était avant qu’une épidémie se répande sur la planète et cause un isolement nécessaire pour l’empêcher de se propager. Enfin, « isolement »: disons que chacun reste chez soi, et Dieu pour tous, même si à force, vous risquez de plutôt maudire votre tendre moitié. C’est quoi cette voix bizarre qu’elle prend pour faire ses calls de boulot? Et Bibou, il ne peut pas le baisser le siège des toilettes?! Sans compter que c’est celui qui le dit en premier qui a le droit de travailler dans le bureau, NON C’EST MOI QUI L’AI DIT D’ABORD. Ambiance. Et si on veut éviter le pétage de plombs, on fait comment?

Lire aussi: Télétravailler en pyjama: vraie ou fausse bonne idée?

1. Accordez-vous de l’espace

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir une maison à plusieurs étages où chacun peut se prendre du temps de son côté, mais même dans un studio une pièce rikiki, il est possible de s’isoler, mentalement au moins. Si votre appart’ le permet, prenez du temps chacun de votre côté, qu’il s’agisse de lire dans la chambre pendant que l’autre se mate un film dans le salon ou vice versa, mais si vous êtes « littéralement » l’un sur l’autre, rien ne vous empêche d’épisodiquement appliquer la technique que vous utilisez sur la-plaie-de-l’open-space, d’enfoncer vos écouteurs et de vous prendre un peu de « me time » où vous ne devez parler à personne. Et pas les entendre caqueter non stop non plus, surtout s’ils travaillent à domicile et que les calls/sessions Skype s’enchaînent.

2. Aménagez deux espaces de travail séparés

Plus facile à dire qu’à faire parfois, certes, mais très important toutefois pour que la cohabitation se passe bien. S’il ne vous est pas possible de travailler chacun dans une pièce séparée, rien ne vous empêche de commander en livraison express un paravent ou une cloison de séparation pour bureau afin d’avoir deux espaces distincts. Et pour les sessions Skype, un seul mot: é-cou-teurs.

Distanciation sociale Coronavirus - Getty Images

3. Imposez-vous des horaires

En temps normal, les journées sont divisées d’elles-mêmes, entre réveil/petit-dèj/boulot/métro/déconnection/dodo. Sauf qu’en travaillant à la maison, avec en prime une distanciation sociale qui empêche de voir du monde et tous les restos et bars fermés, facile de perdre le rythme et de vivre d’étranges journées sans fin où on ne sait pas quand le boulot commence vraiment ni ne s’arrête et où on ne déconnecte jamais vraiment. La solution: se construire un horaire (travail de telle heure à telle heure, pause midi de 12.30 à 13.13, extinction des appareils « boulot » à 18h…) et s’y tenir. Ce n’est pas parce que vous ne bossez pas en dehors de la maison que vous avez moins besoin de vraies pauses ou de déconnexion.

4. Profitez

D’accord, il y a certains inconvénients, mais en fait, être contraints de passer de longues périodes de temps avec ceux qu’on aime juste là tout près, c’est une chance non? Prenez cette opportunité pour ce qu’elle est, et profitez-en ensemble, qu’il s’agisse d’enfin faire le scrapbook de vos vacances de 2016, de vous attaquer sérieusement à votre liste de « films à voir » ou bien de vous lancer dans des soirées jeux de société endiablées. D’accord, jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas en positivant qu’on guérit des pandémies, mais par contre, ça rend la quarantaine vachement plus agréable. Allez viens Chéri.e, j’ai un truc à te montrer dans la chambre…

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.