Home Lifestyle CÉSARS 2020: Roman Polanski sacré meilleur réalisateur avec « J’accuse »

CÉSARS 2020: Roman Polanski sacré meilleur réalisateur avec « J’accuse »

Getty

À la grande surprise générale, Roman Polanski, le réalisateur franco-polonais âgé de 86 ans, s’est vu repartir avec trois statuettes lors de la 45ème édition des Césars, dont celle de « Meilleur réalisateur » pour son film « J’accuse ».

Ce qui cloche dans cette victoire? Le fait que le réalisateur ait été accusé d’agressions sexuelles et qu’une affaire d’abus sexuels sur mineur pèse sur sa personne. « C’est une honte! » a d’ailleurs lancé au moment de l’annonce Adèle Haenel, qui a elle-même accusé Christophe Ruggia, un autre réalisateur, d’attouchements, avant de quitter la salle, suivie par d’autres spectateurs.

Florence Foresti, la maîtresse de Cérémonie, ne s’est également pas gênée pour marquer son mécontement vis à vis de Polanski, déclarant d’emblée: « Il y a 12 moments où on va avoir un soucis ce soir ». Sur son compte Instagram, à la fin de cette 45ème édition, elle a publié dans sa story un fond noir avec écrit purement et simplement en lettres capitales: « ÉCOEURÉE ». 

Une tentative de dénonciation

Au moment-même de l’annonce de sa nomination dans 12 catégories, « J’accuse » de Roman Polanski a soulevé les critiques et suscité la polémique générale. Pas étonnant dès lors que deux heures avant le début des Césars 2020, des personnes aient manifesté aux alentours de la salle Pleyel, où se tenait la Cérémonie, en criant haut et fort le message suivant: « Enfermez Polanski! ».

On veut interpeller le milieu du cinéma qui peut soutenir (l’actrice française) Adèle Haenel, qui dénonce des faits d’agressions sexuelles et dans le même temps, avec une hypocrisie incroyable, soutient Roman Polanski. »

a déclaré Céline Piques, la porte-parole du mouvement « Osez le féminisme » à l’AFP, selon La Presse. Au total, le film « J’accuse » a remporté 3 prix… À l’approche de la Journée des Femmes le 8 mars prochain, une telle pluie de récompenses pour un réalisateur accusé de tels actes, ça fait froid dans le dos et relève de l’irréalisme, surtout à l’ère du post-#MeToo, plus imposante et importante que jamais.

Étant donné ce contexte emprunt de polémique, Roman Polanski et toute l’équipe de son film « J’accuse » ont d’ailleurs décidé de boycotter la 45ème édition des Césars… Une non-présence qui en dit long…

Une Cérémonie riche en récompenses

À côté de cet évènement qui a provoqué le malaise général, la Cérémonie a suivi son cours. Le César du public a été attribué aux « Misérables » de Ladj Ly, un film portant sur les banlieues françaises et qui aura au total rafflé 4 prix, faisant de lui le grand gagnant de la soirée.

Le « Meilleur espoir féminin » a été remis à Lyna Khoudri pour le rôle de Nedjma ’Papicha’ dans « Papicha ». « La Belle Epoque » a reçu le César des meilleurs décors et Fanny Ardant, celui de « Meilleure actrice dans un second rôle » pour son jeu de Marianne.

Lire aussi: 

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.