Home Lifestyle Avec #DressUsDames, Lena Dunham veut prouver que la mode n’a pas de...

Avec #DressUsDames, Lena Dunham veut prouver que la mode n’a pas de taille

168739, EXCLUSIVE: Lena Dunham wears a sweatshirt emblazoned with the words ÕCindy CrawfordÕ as she takes a stroll on the beach with her dogs Susan and Karen. Malibu, California - Monday, August 7, 2017. Photograph: © PacificCoastNews.

Ou plutôt, que toutes les marques de mode ne se limitent pas à un échantillon de tailles peu représentatif de la population. Ce n’est pas parce que beaucoup de filles rêvent de rentrer dans un 36 qu’elles sont majoritaires à en porter, loin de là, et les tailles 44 et 56 méritent aussi de pouvoir shopper des tenues stylées. D’où le mouvement en ligne #DressUsDames.

Militante engagée pour l’acceptation de soi, l’actrice et réalisatrice a été au coeur d’une polémique cet été après que les publicités de sa collection capsule avec Revolve aient été dévoilées. Sur celles-ci, on pouvait notamment voir un sweat-shirt orné de l’inscription « being fat is not beautiful, it’s an excuse », soit « la graisse n’est pas belle, c’est une excuse », extrait d’un commentaire laissé sur l’Instagram de la mannequin Paloma Elsesser. Objectif: mettre en avant les agressions verbales subies par les femmes pour mieux les dénoncer. Sauf que le sweat-shirt en question était porté dans la pub par une mannequin filiforme et que le message est donc très mal passé.

Après avoir immédiatement exigé que la collaboration soit retirée à la vente et publié une longue justification, Lena Dunham a juré d’utiliser sa plate-forme pour mettre en avant des marques qui célèbrent toutes les femmes et où elles peuvent s’habiller quelle que soit leur taille. Dont acte: l’actrice vient de mettre en avant sur son compte Instagram Luxurious Roxy, une marque américaine qui propose des vêtements allant du 34 au 56.

Vêtue d’une robe moulante de la marque, Lena Dunham en a profité pour lancer le hashtag #DressUsDames et d’inviter ses 3 millions de followers à l’utiliser aussi pour promouvoir leurs marques inclusives préférées. L’occasion de rappeler qu’en Belgique aussi, des labels tels que Rose Clotilde ou Fox Factor ont bien compris que les femmes étaient belles à toutes les tailles, et que le style et l’élégance n’étaient pas confinés du 36 au 40.

Lire aussi:
Urban Outfitters choisit un mannequin grande taille… Mais ça tourne mal
Le témoignage percutant de Lena Dunham sur l’évolution de son corps
La body neutrality va détrôner le body positive et c’est tant mieux

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.