Home Lifestyle Animaux Plus de 50 associations dénoncent les dérives de la chasse

Plus de 50 associations dénoncent les dérives de la chasse

La date du 1er octobre marque l’ouverture de la saison de la chasse en Wallonie. L’occasion pour une cinquantaine d’associations de former la coalition « Stop aux dérives de la chasse ».

Alors qu’on apprenait hier la mort préméditée de la louve Naya et de ses bébés (une espèce protégée depuis 1979) dénoncée par WWF comme « une honte pour la Belgique », la chasse était déclarée ouverte en Wallonie. De quoi flinguer le moral des défenseurs de la cause animale…

Lire aussi: Pourquoi la mort de la louve Naya est une honte pour la Belgique

Les dérives dans le viseur

L’action « Stop aux dérives de la chasse »  ne s’oppose pas à la chasse à proprement parler mais bien à ses dérives. « Ces pratiques déviantes impactent la biodiversité et nos forêts, infligent des souffrances inutiles aux animaux sauvages et restreignent l’accès à la forêt à ses multiples utilisateurs » dénonce Lionel Delvaux, chargé de mission et coordinateur à la Fédération Inter-Environnement Wallonie dans un communiqué.

À l’origine, le rôle du chasseur consiste à réguler les populations d’animaux sauvages. « Ce loisir est utile quand le contrôle des populations de sangliers et de cervidés contribue à l’atteinte d’un équilibre forêt – faune sauvage négocié et compatible avec la régénération des forêts et de la biodiversité » explique Lionel Delvaux. Mais aujourd’hui, en Wallonie, l’effet de la chasse est totalement inversé. « Les densités de sangliers ou de cervidés, entretenues par le nourrissage artificiel, empêchent la régénération de plus de 40% de la forêt. Aux pieds des arbres, batraciens et reptiles, dont les populations sont déjà fragilisées, sont menacés » prévient l’expert. De nombreux chasseurs (pas tous heureusement) pratiquent leur loisir de façon immorale. « La plupart des animaux tirés en plaine sont des animaux d’élevage, lâchés dans des milieux inhospitaliers, quelques semaines avant, voire le jour de la chasse pour garantir le seul plaisir du chasseur! ».

Faut qu’on se bouge

Vous aimeriez vous aussi dire « stop aux dérives de la chasse »? Signez la pétition pour interpeller le Gouvernement wallon et son Ministre de la Chasse sur cette problématique et exiger une révision en profondeur de la loi sur la chasse. Plus d’infos sur ce site internet.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.