Home Lifestyle Animaux Avoir un animal auprès de soi permet de traverser plus facilement l’épreuve...

Avoir un animal auprès de soi permet de traverser plus facilement l’épreuve du confinement

Samson Katt via Pexels
Samson Katt via Pexels

On le sait, avoir à ses côtés un animal est autant source de tendresse infinie que bénéfique à la santé. Et ce ne sont ni les dogs moms ni les cats addicts qui affirmeront le contraire. Mais, en cette période de confinement/Covid/pandémie particulièrement rude psychologiquement, les boules de poils se révèlent d’autant plus précieuses à notre bien-être et permettent d’alléger quotidien et manque de rapports sociaux.

Anti-stress, réducteurs d’hypertension, aide efficace à l’endormissement, … Les pouvoirs associés à la présence d’un animal semblent presque magiques mais n’ont pourtant rien d’un effet placebo. Pour preuve, la zoothérapie, méthode thérapeutique toujours plus employée pour aider à dépasser un deuil, accompagner des enfants autistes ou encore se remettre d’un traumatisme. La présence de chiens en maison de retraite ou auprès de personnes âgées souffrant de la solitude montre également des effets particulièrement positifs.

Nos meilleurs alliés

Et aujourd’hui plus que jamais, alors que l’isolement social est devenu une réalité pour tous – quoiqu’à différents degrés – Covid-19 oblige, avoir à ses côtés un compagnon présent, câlin et affectueux, change également grandement la donne, comme le prouve une récente étude du site dédié aux animaux de compagnie Wamiz et relayée par Marie-Claire France.  Celle-ci remet dès lors aux animaux, la palme de meilleurs alliés du confinement. 3.787 propriétaires parents d’animaux français ont été interrogés pour l’enquête et 76% d’entre eux affirment avoir le moral. Ils sont pourtant plus de 80% à avoir ressenti de la frustration, de l’impuissance ou de la tristesse durant cette période. Mais 95% d’entre eux affirment que leur animal les a aidés à mieux gérer leurs émotions durant cette période compliquée.

Les amoureux des bêtes n’en chériront que d’autant plus fort la leur. Quant à tous ceux à qui cette réalité difficile et les résultats de l’enquête donneraient envie de franchir le pas de l’adoption, rappelez-vous que si la crise sanitaire est éphémère, adopter un animal est un acte posé pour la vie.

À lire aussi: