Home Lifestyle Ce qu’il faut retenir pour détecter les sucres cachés sur une étiquette

Ce qu’il faut retenir pour détecter les sucres cachés sur une étiquette

shutterstock

La sortie du documentaire Sugarland tire à nouveau la sonnette d’alarme sur notre consommation de sucre. Le sucre est PARTOUT même là où on ne le soupçonne pas, d’où le nom sucre caché. Voici comme le détecter.

Sugerland nous ouvre les yeux

Pendant 2 mois, l’acteur australien Damon Gameau se donne un objectif: manger la quantité moyenne de sucre ingurgité chaque jour par un australien, soit 12 cuillères à café de sucre (une quantité ENORME). MAIS pas question de se nourrir de fast-food et de bonbons. Non, tout le monde sait que manger des hamburgers et des frites à tous les repas est mauvais pour la santé. Le défi est ici plus subtil. Damon va s’alimenter uniquement de produits soi-disant « sains », céréales, petits pois, etc. etc. Résultat: en deux mois, il prend 10 kg et son tour de hanche augmente de 10 cm.

Le sucre nous envahit

Si le docu est aussi intéressant, c’est que plupart des aliments qu’il consomme dans le film ne sont pas « censés » contenir du sucre ou du moins, ce sont des aliments qu’on pense à tord « non sucrés ». Savez-vous qu’il peut y avoir du sucre dans le pain industriel, les biscottes, les boites de maïs, les sauces tomates, la vinaigrette, les cubes de bouillons, la charcuterie, les soupes industrielles, etc. ? Le problème de ces sucres cachés, c’est qu’en plus de nous faire prendre du poids, de risquer de donner du diabète, ils sont additifs. Plus on en consomme, plus il est difficile de s’en passer.

Que faire? LIRE LES ÉTIQUETTES

C’est le seul choix. Mais attention, pas question d’uniquement repérer le mot « sucre » sur les étiquettes. Non, le sucre se cache sous beaucoup d’autres noms. Voici quelques mots à retenir une bonne fois pour toute pour repérer les sucres cachés:

  • Sucre (logique!)
  • Tout ce qui se termine par « ose »: le saccharose, le fructose, le glucose, le maltose, le galactose, le dextrose
  • Les sirops et les sirops de sucre inverti (qui sont pires). le sirop de sorgho, d’érable, de caroube, de datte, d’agave, d’amidon, de canne à sucre évaporé, de fructose, de riz. Le pire, c’est le sucre de maïs appelé le « sirop de glucose-fructose » ou « isoglucose« .
  • Extrait de malt, amidon modifié, dextrine, dextrane, maltodextrine, diastase, malt diastasique
  • Miel
  • Mélasse
  • Caramel
  • Attention aussi aux sucres de datte, jus de fruits, jus de fruits concentrés, jus de raisin, jus de pomme

Bon à savoir également, les ingrédients sur une étiquette sont classés selon leur quantité dans le produit. C’est-à-dire, si le sucre arrive en 2e, c’est qu’il y en a beaucoup (surement trop) dans l’aliment.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.