Home Culture FLAIR BOOK CLUB: « Tout va bien », Agathe Auproux raconte sans filtre son...

FLAIR BOOK CLUB: « Tout va bien », Agathe Auproux raconte sans filtre son combat contre le cancer

Agathe Auproux est chroniqueuse sur les plateaux de Cyril Hanouna. Avec ses grandes lunettes, ses cheveux au carré et son franc-parler, elle ne passe pas inaperçue. Et c’est pourtant de ça qu’elle rêvait ces derniers mois, après qu’on ait mis le mot « cancer » sur sa fatigue.

Le résumé

Un café entre copines à Paris. Agathe sent une boule au dessus de son sein droit. Elle descend aux toilettes, y reste 20 minutes pour l’examiner dans tous les sens. C’est vrai qu’elle se sent fatiguée et qu’elle a perdu l’appétit ces derniers temps… « hypocondriaque » lui répondent les copines. Mais son intuition lui dit que c’est plus que ça. Après des rendez-vous médicaux, des prises de sang, des biopsies, le diagnostic finit par tomber: elle est atteinte de la maladie Hodgkin, une forme de cancer du système lymphatique.

Son traitement requiert 6 mois de chimiothérapie. Le combat commence avec la pose d’un cathéter, nécessaire à la prise du traitement, une opération qui la marque tant psychiquement que physiquement. Agathe Auproux décide de ne dévoiler sa maladie qu’à quelques proches. Sur le plateau, seul Cyril Hanouna est au courant. Il faut user de stratagèmes pour dissimuler le cathéter, pour éviter qu’on lui touche ses cheveux devenus fragiles, pour qu’on ne l’appelle pas les jours qui suivent ses séances de chimiothérapie. Après 3 mois de silence, elle annonce la vérité sur son compte Instagram, s’en suivra une déferlante de soutien de la part du public.

Pourquoi on a aimé?

De cet après-midi entre copines à l’annonce de sa rémission, Agathe Auproux raconte tout. On la suit dans l’intimité de ces 6 mois pour découvrir tout ce que le cancer engendre dans le quotidien. Les moments de rage où elle est déçue par l’absence de ses proches, les moments d’angoisse où elle découvre sur l’oreiller ses cheveux tombés pendant la nuit, les moments de conscience où elle écoute enfin cette envie de voyager. Grâce à ses mots sans filtre, elle parvient à faire comprendre la réalité de la maladie. Entre diagnostic et rémission, il y a cette chimiothérapie qui ruine tout sur son passage, un casque douloureux à poser sur sa tête pour ne pas perdre ses cheveux, une colère qu’on n’arrive pas toujours à contrôler, une fatigue qui nous donne envie de rester seule. Dans ce livre, Agathe Auproux n’a pas peur de raconter, elle qui avait peur de sombrer rien qu’en l’évoquant.

Flair Book Club:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.