Home Culture Knokke accueille une expo colorée sur les festivals les plus extravagants du...

Knokke accueille une expo colorée sur les festivals les plus extravagants du monde

Benoît Feron

L’exposition “Burners” rassemble une sélection de photos du photographe belge Benoît Feron prises lors des festivals Burning Man dans le Nevada, aux États-Unis, et AfrikaBurn dans le désert de Karoo au Nord de Cape Town, en Afrique du Sud. Les photos seront exposées à la TEN Gallery, à Knokke, du 3 au 25 avril. Un passage obligé si vous séjournez dans la station balnéaire à ce moment-là!

Insatiable voyageur, Benoît Feron partage à travers ses clichés sa passion de la beauté de la terre et de ses peuples. Depuis plusieurs années, il parcourt la planète de l’Antarctique à la Papouasie Nouvelle Guinée à la rencontre de la diversité ethnique et de son excentricité. Après ces longs mois de confinement, place à la découverte de ses photos reflétant le désir brûlant de liberté et les extravagances les plus folles dans des décors désertiques et surréalistes.

Des festivals hauts en couleurs

Créé en 1991, le festival Burning Man est un événement de la contre-culture californienne, mondialement connu et qui rassemble chaque année 80.000 personnes venant du monde entier. Créé en 2007, AfrikaBurn est un festival plus petit qui regroupe environ 11.000 personnes et reste plus fidèle à l’esprit de départ de Burning Man, devenu avec le temps un méga évènement.

Les deux festivals adhèrent aux mêmes principes, basés sur une économie du don et de l’échange. Il n’y a rien à vendre ou à acheter sur place. Les participants doivent tout apporter pour survivre mais aussi faire des cadeaux à la communauté des « Burners », sous forme de biens ou de services, et repartir en ne laissant rien sur place, poubelles comprises (sur base du principe « Leave No Trace »). Pendant une semaine, la liberté est totale, dans le respect de l’autre.

Chacun est libre d’exprimer son excentricité ou son ressenti, sans agressivité, et de se promener dans des costumes plus fous les uns que les autres, autour d’une “playa” gigantesque, où les membres de camps à thème ont érigé des semaines durant des installations artistiques incroyables. Certaines de ces installations, en bois, seront brûlées les deux derniers jours dans une grand-messe impressionnante.

Ces festivals sont des événements magiques et marginaux qui donnent l’occasion unique de photographier des gens peu ordinaires, parfois déjantés, en « roues libres » et qui ne se prennent pas au sérieux, toujours souriants et dans la bonne humeur, dans une déconnexion totale” explique Benoît Feron.

Le travail de Benoît Feron sur les « Burners » de Burning Man et d’AfrikaBurn s’inscrit dans la ligne de son travail sur l’«ethnicité » et la diversité humaine, qui l’a aussi amené dans d’autres rassemblements humains expressifs, tels que le Festival de Goroka en Papouasie Nouvelle Guinée où se retrouvent chaque année 20.000 Papous de tout le pays, le Festival Holi (fête des couleurs en Inde) ou la Khumb Mêla, le plus grand pèlerinage au monde, qui rassemble tous les 6 ans plus de 100 millions d’hindous en Inde. Des évènements marqués par beaucoup d’excentricité et de couleurs, un fil conducteur très présent dans le travail de Benoît Feron.

En pratique

L’exposition BURNERS a lieu à la Ten Gallery de Knokke-Heist (Zandstraat, 7), du 3 au 25 avril, tous les samedis et dimanches, de 14h à 18h, et pendant les vacances de Pâques. Plus d’infos sur le site Internet.

Lire aussi: