Home Culture Insolite Pour relancer son économie, la Barbade vous invite à aller y télétravailler

Pour relancer son économie, la Barbade vous invite à aller y télétravailler

La Barbade veut attirer les touristes du télétravail - Getty Images
La Barbade veut attirer les touristes du télétravail - Getty Images

Si “le travail c’est la santé”, que dire du télétravail avec vue sur des plages paradisiaques? C’est ce que propose l’île de la Barbade, petit paradis tropical dont est originaire Rihanna, qui a décidé de devenir une destination prisée pour télétravailler afin de relancer son économie malmenée par le COVID-19.

Comme nombre d’autres pays dont l’équilibre économique repose majoritairement sur le tourisme, la Barbade vient de vivre des mois (très) difficiles, et ne voit pas encore la lumière au bout du tunnel, restriction des déplacements et peur de voyager trop loin en ces temps de pandémie obligent. La solution trouvée par ce micro Etat insulaire coincé entre la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique? Séduire les télétravailleurs en mal de lieu de travail paradisiaque.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Palmiers, plages de sable blanc, maisons pastel, eau turquoise… La Barbade a tous les atouts d’une destination de carte postale, sans oublier son climat, ensoleillé toute l’année, avec une eau dont le pic de fraîcheur n’est que de 27 degrés en moyenne, de janvier à mars. Le paradis, on vous dit. Ou du moins, une destination susceptible de vous offrir des pauses vachement plus attrayantes qu’un café filtre avalé à la va-vite dans votre kitchenette tristounette.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Selon CNBC, relayé en France par Slate, Mia Mottley, Première Ministre de la Barbade, a donc décidé de prendre des mesures pour “permettre à des personnes de venir télétravailler numériquement de l’étranger”, notamment en instaurant un visa d’un an pour les télétravailleurs. Seule condition? Montrer patte blanche et présenter un test négatif au COVID-19. Chéri.e, on fait les valises!

Lire aussi: 

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.