https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Une autoroute pourrait bientôt relier Londres à New York

Kathleen Wuyard

New York, la Grosse Pomme, mythique, si proche dans nos esprits et malheureusement si lointaine… Plus pour longtemps? Il sera en effet bientôt possible de faire Londres-NY en voiture, et si cela promet un roadtrip carrément épique, en vrai, c’est moyennement réjouissant pour la planète.


Ainsi que le relate Radio Contact, Vladimir Yakounine, un proche du président russe Vladimir Poutine, a pour projet de construire une autoroute trans-sibérienne, la Trans-Eurasian Belt Development,  qui permettrait de joindre Londres, Moscou et New York, trois des plus grandes villes du monde. Concrètement, pour aller d’un point à l’autre du voyage, et faire Londres-NY en voiture, il vous faudrait  rouler pendant 160 heures à 130 kilomètres par heure en moyenne, soit plus de 6 jours sans compter les pauses pour aller de New York à Londres.

Un bilan pire qu’en avion?


Si on se réfère au calculateur de carbone de MyClimate, une personne seule qui effectuerait un aller simple Londres-NY en avion émettrait 0,9 tonnes deCO2. Pour info, la quantité maximale annuelle de CO2 qu’une personne devrait générer pour enrayer le changement climatique est de… 0,6 tonnes. Autrement dit, si vous calculez bien, un simple aller-retour Londres-NY triple déjà la quantité « autorisée ». Et en voiture, alors? Partons sur des valeurs comparables, et calculons également l’impact carbone d’une personne seule en voiture: par la route, un peu moins de 6000 kilomètres sépareraient les deux villes, ce qui équivaut à 1,9 tonnes de CO2  de dans le cas d’une voiture à essence et carrément 2,3 tonnes de CO2 si vous roulez au Diesel, soit, in fine, près de 4 fois la quantité maximum recommandée pour enrayer le changement climatique. Un calcul quelque peu faussé, puisqu’il semble illusoire de se lancer seul à l’assaut des 6000 kilomètres de route, et qu’on n’est jamais seul en avion non plus… Et sinon, pour limiter la pollution, à quand Londres-NY en train?

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires