Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty Images

Quelle est la ville la plus chère en 2022 ?

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

La hausse des prix touche le monde entier, ce qui a eu un impact sur le classement annuel des villes les plus chères au monde établi par « The Economist ». En 2022, quel endroit occupe la première place du podium ?

Pour toutes les personnes qui aiment voyager à travers le monde ou qui n’auraient pas encore décidé de leur prochaine destination, ce classement peut vous intéresser. En effet, chaque année, le média spécialisé dans la finance « The Economist » établit un classement des villes les plus chères au monde. Ce jeudi 1er décembre, l’hebdomadaire a donc publié la liste pour l’année 2022 et quelques changements sont à constater dans le classement en raison de la crise mondiale du coût de la vie selon le média. « Les prix ont flambé de 8,1% en moyenne sur un an (en monnaie locale) dans 172 villes majeures autour du monde, la plus forte hausse enregistrée depuis au moins 20 ans », selon le rapport de la revue britannique. Des augmentations dues en grande partie à « la guerre en Ukraine et des restrictions persistantes liées à la pandémie (qui) perturbent les chaînes d’approvisionnement » et touchent en particulier « l’énergie et l’alimentation ».

Lire aussi : Voici la meilleure ville au monde dans laquelle s’expatrier

Deux villes ex-aequo en première place

Cette année, les villes les plus chères du monde sont donc New York et Singapour qui succède à Tel-Aviv qui était numéro 1 du classement en 2021. Si Singapour a déjà occupé la tête du classement huit fois ces dix dernières années, New York est une surprise qui s’explique par la valeur du dollars ces derniers mois puisque la monnaie est devenue la valeur « refuge » lors des crises financières, le classement se fait par une conversion en dollars ce qui explique que les villes américaines soient désormais en tête des villes les plus chères du monde. On compte Los Angeles en quatrième place et San Francisco en huitième position.

Autres changements notables, l’augmentation des prix dans les grandes villes de Russie comme Moscou et Saint-Petersbourg en raison des sanctions occidentales sur le pays face à la guerre en Ukraine. La capitale russe passe donc de 88e à 37e ville la plus chère du monde dans le classement. En Europe, l’effet inverse se produit ce qui n’est pas forcément bon signe. « The Economist » explique que l’euro a été fragilisé par la crise énergétique en particulier. Paris qui siégeait à la cinquième place, descend donc en neuvième position.

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires