Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
@camille hanot - @unsplash

ON A TESTÉ: des vacances d’été dans les Alpes

Camille Hanot
Camille Hanot Journaliste

Cap sur le côté français du massif du Mont-Blanc, dans les Alpes (Haute-Savoie), non loin de la vallée de Chamonix, pour des vacances d’été qui changent de la côte d’Azur. Nous y avons passé cinq jours. Voici notre programme.

La montagne en été ? Et pourquoi pas. À huit heures de route de Bruxelles, le village des Contamines est une station été-hiver située au cœur du massif du Mont-Blanc, non loin de Chamonix. Point de base de nos vacances d’été dans les Alpes, nous y avons passé cinq jours. Entre randonnées, nuit en refuge, balade en VTT, repos au bord de lac, initiation alpinisme… Voici notre programme complet !

Jour 1 : randonnée vers le refuge du Plan Glacier

Pas de séjour en montagne sans une nuit en refuge. Si vous cherchez une randonnée sportive mais tout de même relativement accessible, démarrez des Contamines-Montjoie et prenez la direction du Chalet du Miage. Rejoignez ensuite le Col de Tricot. La grimpette est rude mais la vue au sommet est splendide. Le refuge de Plan Glacier se rejoint par un chemin à flanc de montagne aussi vertigineux qu’à couper le souffle.

Bon à savoir

  • Comptez 5 heures de randonnée et 2 000 m de dénivelé par l’itinéraire passant par le Col de Tricot.
  • Si vous avez le vertige, il existe une variante qui rejoint directement le refuge et ne passe pas par le Col de Tricot (chemin que nous avons pris pour redescendre).
  • Appelez toujours le refuge pour réserver votre nuit et votre repas mais aussi et surtout pour connaître les conditions.

Le refuge est littéralement accroché à la montagne. Sa capacité est limitée (15 personnes) ce qui le rend d’autant plus exceptionnelle. L’endroit est connu pour être l’un des meilleurs spots du massif où admirer le coucher de soleil. On ne peut que confirmer cette info. La vue face aux Dômes et au glacier de Miage est à couper le souffle !

Le petit plus ? L’accueil du gardien et le repas délicieux.

Jour 2 : le lac d’Annecy

Après une nuit ressourçante dans le dortoir du refuge et un petit-déj face au lever de soleil, reprenez la route vers la station des Contamines-Montjoie par le chemin direct. En quatre heures, vous serez de retour dans la vallée.

Si vous avez toujours de l’énergie, sautez dans votre voiture et prenez la direction du lac d’Annecy pour une après-midi reposante au bord de l’eau. On vous conseille de vous restaurer au Le Petit Paradis, un restaurant les pieds dans l’eau délicieux. Pour se baigner et profiter du soleil, vous trouverez à quelques mètres, un bar de plage et une plage.

Jour 3 : balade en VTT et repos aux thermes

Pour tester les joies du VTT électrique en montagne, louez des vélos chez Alley Oop et prenez la direction de l’Aiguille Croche. La grimpette grâce à l’assistance électrique se fait aisément. Parole d’une sportive qui ne fait jamais de VTT. La descente est plus impressionnante mais reste accessible.

Pour un repos bien mérité, nous avons ensuite pris la direction de Chamonix pour une après-midi au QC Terme. Ces thermes aux pieds du Mont Blanc valent la peine. Le panorama lorsque vous êtes dans la piscine chauffée extérieure sur la montagne est sublime. Attention toutefois: il peut y avoir du monde.

Jour 4 : initiation alpinisme

Qui pense alpinisme pense sommet à plus de 8 000 mètres… Ce n’est pas forcément le cas. L’alpinisme est un sport relativement accessible. Si vous aimez la montagne, que vous êtes en bonne condition physique et que vous aimez vous surpasser, vous pouvez vous lancer. Plusieurs sommets sont praticables pour les débutants.

Au sommet de l’Aiguille du Midi à Chamonix à 3 864 mètres (que l’on rejoint en téléphérique), nous avons réalisé notre première course alpinisme. Direction l’arête de Laurence suivie de l’arête des Cosmiques. Munis de crampons, d’un casque, encordés et accompagnés d’un guide, nous avons grimpé sur des rochers et des parois qui semblent tout sauf praticables… Ce fut une journée intense et riche en émotion mais sans aucun doute l’une des plus inoubliables de notre vie. Sur notre chemin, nous avons notamment pu observer le Mont Blanc du Tacul, les dents du géant, le Mont blanc…

Bon à savoir

  • Renseignez-vous auprès de votre guide pour poser toutes vos questions avant de vous lancer dans l’expérience et choisir le meilleur sommet pour vous.
  • Si vous souffrez de l’altitude et/ou que vous avez le vertige, mieux vaut réfléchir à deux fois.
  • Comptez en moyenne 400 euros pour un guide pour la journée.

Jour 5 : randonnée jusqu’au Lac Blanc

Il existe plus d’une randonnée pour rejoindre et admirer le fameux Lac Blanc situé à 2 300 mètres d’altitude. Pour notre part, nous avons emprunté un itinéraire simple, qui peut s’effectuer en quelques heures seulement.

Empruntez le téléphérique La Flégère à Chamonix pour ensuite marcher jusqu’au Lac Blanc. La balade est accessible à tous et toutes et s’effectue en deux heures maximum. Une fois arrivé, vous découvrirez une vue sur le Mont Blanc, le glacier des Bossons, le glacier d’Argentière, la Mer de Glace…

Une fois de retour à Chamonix, pour un petit lunch sur le pouce mais archi savoureux, asseyez-vous à la terrasse de La Fabrica. Vous pourrez y déguster de délicieuses foccacias !

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires