https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Frankfurt city skyline in sunlight ; Shutterstock ID 705631459; Purchase Order: -

5 raisons de choisir Francfort pour votre prochain city-trip

Kathleen Wuyard

Triste et grise, Francfort? Si la ville la plus riche d’Allemagne souffre d’une réputation aussi misérable, on ne peut s’empêcher de se dire que c’est par jalousie. Car entre ses faux airs de New-York, sa scène food alléchante et ses hôtels stylés, le siège de la Banque Centrale Européenne est la destination idéale pour un city-trip.


Premier bon point: Francfort-sur-le-Main (son nom complet, hommage au fleuve qui la traverse), se visite sans empirer notre bilan carbone. À 310 kilomètres de Liège, 400 de Bruxelles et Charleroi et 370 de Namur, elle se gagne facilement depuis la plupart des grandes villes belges sans passer par la case « aéroport ». Joignable en voiture en quelques heures seulement, elle est encore plus rapide à relier en train, et en prime, on prend soin de la planète pour que le voyage commence bien. Mais au fait, pourquoi Francfort est-elle si irrésistible?

Pour le dépaysement


Surnommée Mainhattan par les locaux, Francfort a en effet de faux airs de Manhattan en bord de Main avec sa skyline étourdissante qui se reflète sur le fleuve et son quartier des finances, où les gratte-ciels rutilants n’ont rien à envier à ceux de la Grosse Pomme. D’ailleurs, Francfort pousse la ressemblance plus loin avec Brückeline, district à l’ombre d’un de ses ponts (« Brücke », dans la langue de Goethe, d’où le nom) où on savoure la sélection de boutiques éclectiques, l’ambiance décontractée et les maisons de bouches alléchantes.

 

View this post on Instagram


 

A post shared by Pete My (@petemyr.photography) on


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

 

View this post on Instagram


 

A post shared by About Frankfurt (@aboutfrankfurt) on


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Pour ses hôtels canon


Si les gratte-ciels n’ont pas réussi à vous convaincre, l’offre hôtelière de la ville achèvera définitivement de vous persuader que Francfort est la place to be pour un  week-end dépaysant en Europe. D’ailleurs, on préfère vous prévenir: si vous réservez au Libertine Lindenberg, par exemple, vous auriez bien du mal à quitter ce cocon design, et il y a de fortes chances pour que vous rameniez quelques idées déco à répliquer illico dans votre valise. Les chambres sont disponibles dès 104 euros la nuit, et l’hôtel a beau être parfaitement placé en plein coeur du quartier rassemblant bars et restaurants, les chambres ne sont pas bruyantes. Les petit plus: un petit-déjeuner gourmand et sain, et Netflix dans les chambres pour vraiment chiller.

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par Clément Jadot (@clemjad) le


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par Clément Jadot (@clemjad) le


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Autre quartier, autre option: le Moxy, en plein centre-ville, merveille de néons et de déco industrielle rehaussée de couleurs vives, semblant sortir tout droit d’une planche Pinterest milléniale. Déco oblige, on y voit littéralement la vie en rose, et le petit-déjeuner buffet est juste sublime. Les chambres sont accessibles dès 89 euros, et il est possible d’en louer des suffisamment grandes pour accueillir toute une bande de copines.

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par Moxy Frankfurt City Center (@moxyfrankfurt) le


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par ??????? ♡ (@jessilamour) le


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Enfin, pour une expérience unique qui mêle luxe accessible, déco atypique et nourriture divine, on pose les valises au 25 Hours The Trip (chambres dès 85 euros), dans le quartier bouillonnant de la gare, et on savoure son ambiance qui invite au voyage. À la fois rétro et résolument moderne, la déco des chambres offre le cocon parfait face à l’agitation de la ville, et tout ce qui sort du resto, qu’il s’agisse du buffet petit-dèj’ ou de plats à l’influence méditerranéenne, est exquis. Surtout, à l’heure de l’apéro, on ne rate pas le rooftop et son panorama imprenable sur la ville.

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par #mrs.dailylife (@mrs.dailylife) le


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par Natasha (@tassilo.x3) le


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Pour son côté festif


Bien que la ville accueille la Banque Centrale Européenne ainsi que nombre d’autres institutions on ne peut plus sérieuses, elle est pourtant tout sauf ennuyeuse. Pour en être convaincu, un détour par la Grosserittergrasse et le quartier qui l’entoure, où bars à la déco soignée, petits bouibouis aux boissons à prix mini et brasseries traditionnelles voisinent dans une joyeuse ambiance. Nos favoris? Le Bonechina, sa déco soignée et son atmosphère éclectique, pour boire un cocktail, et Lorsbacher-Thal, pour goûter au cidre façon Francfort, accompagné d’une salade de pommes de terre divine.

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par Kath von W * Journaliste (@kathvonw) le


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par BONECHINA (@bonechinabar) le


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Pour la culture


Les assoiffés de culture seront ravis de constater que Francfort regorge de musées et de galeries d’art. Nos préférés? Le Städel Museum, et son architecture aussi impressionnante que sa collection de Grands Maîtres allant de Botticelli à Vermeer (on y admire aussi des Warhol), le MMK, un des musées d’art moderne les plus réputés au monde, rien que ça, et le DAM, incontournable pour les fans d’architecture.

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par MMK Frankfurt (@mmkfrankfurt) le


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Pour se régaler (sans se ruiner)


Francfort se croque à pleines dents, elle se dévore, et sa scène food variée a de quoi faire saliver même les plus exigeants des gourmets. Coup de foudre pour Eat Doori et sa street food indienne inventive, épicée et colorée, pause parfumée chez Vi Pho, où l’on déguste aussi bien de grands bols de soupe de nouilles que du poulet rôti à la vietnamienne, et amour fou pour J’epoca Sakebar, où l’on s’initie à la finesse du saké accompagné de tapas japonais exquis.

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par VIPHO (@vipho.de) le


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par Kath von W * Journaliste (@kathvonw) le


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par Fabienne (@fa.biene) le


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Gourmande, proche, festive, cultivée, accessible et surprenante, Francfort a décidément tout pour plaire, et si vous ne nous croyez pas, on ne peut que vous conseiller de tester par vous même… Liebe garanti!

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires