Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© @Getty Images

Voilà pourquoi c’est important de manger des matières grasses

Camille Hanot
Camille Hanot Journaliste

Faut-il bannir les matières grasses pour maigrir? Absolument pas! Virginie Timmermans de Weshfood tire la sonnette d’alarme et revient sur cette croyance populaire particulièrement bien ancrée!


Il faut arrêter de diaboliser l’ensemble de la famille alimentaire des matières grasses, explique d’emblée Virginie Timmermans à l’origine du projet WESH. « On entend, on lit, on dit trop souvent que pour maigrir, il faut diminuer drastiquement les matières grasses. C’est une grave erreur » déclare-t-elle. La food addict qui à travers son projet prouve que manger sainement, équilibré et gourmand, c’est possible, nous explique le comment du pourquoi!

Lire aussi: L’astuce pour rendre vos légumineuses et céréales plus digestes

Les raisons pour lesquelles on a besoin de graisses


Il y a deux raisons pour lesquelles les bonnes graisses ne doivent pas être exclues de vos repas. Petit a) la restriction des bonnes graisses entraîne la plupart du temps une dégradation de l’état général : peau sèche, cheveux fins et cassants, ongles souples, muqueuses fragiles, cycles irréguliers, stérilité, syndrôme pré-menstruel, perte de mémoire, migraines, troubles cognitifs, anxiété, dépression, etc. Petit b) les matières grasses jouent un rôle indispensable dans la sensation de satiété. En consommer permet de ne pas avoir envie de grignoter toute la journée et donc ça contribue à maintenir un poids stable! 

C’est quoi les bonnes graisses?


Toutes les graisses naturelles – saturées ou insaturées -, non chauffées et non manipulées sont bonnes et indispensables. « Les graisses saturées ont souvent été diabolisées et accusées d’être à l’origine de maladies cardiovasculaires. Ce sont des accusations faites à tort. Aujourd’hui, des études démontrent que ce ne sont pas les graisses saturées le problème mais bien les graisses hydrogénées. On parle ici des graisses qui ont été transformées afin d’être intégrées dans des préparations industrielles pour offrir une texture, couleur et conservation longue« .

Quelle quantité de bonnes graisses peut-on consommer?


Deux cuillères à soupe par repas de bonnes graisses à savoir huile bio vierge première pression à froid (olive, sésame, lin, colza, cameline, etc.) ou d’une autre source comme la graisse de coco, ghee, beurre bio au lait cru... c’est ce que préconise Virginie. À noter: mieux vaut ajouter ces bonnes graisses après cuisson pour en conserver tous les atouts nutritionnels. Pour cuire, choisissez de l’huile d’olive, huile de coco ou du ghee (beurre clarifié) – les seules graisses à pouvoir d’ailleurs être conservées en dehors du frigo.

Les derniers conseils de Virginie?

  • C’est important de varier les matières grasses. Pour varier de l’huile d’olive, utilisez par exemple de l’huile de lin, de sésame, de colza, de noix, de cameline, beurre de ferme, graisse de coco, ghee...
  • Prenez aussi l’habitude de consommer des aliments naturellement gras comme des avocats, des petits poissons gras (sardines, harengs, anchois, etc.) ou des oléagineux (noix, amandes, noix de cajou, noisettes, etc.).


Plus de trucs et astuces sur l’alimentation? Direction le site de Virginie Timmermans

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires