https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Souffrez-vous de « selfitis »? La maladie du selfie vient d’être reconnue

A tous maux, sa maladie et à toute maladie son nom. Il est donc logique que l’addiction aux selfies venant d’être reconnue comme une maladie mentale selon une étude reçoive un nom. Aujourd’hui, il est possible que vous souffriez de « selfitis ».


Se prendre en selfie sans cesse est loin d’être un geste anodin, l’addiction aux selfies peut, en effet, révéler un réel trouble comportemental. C’est en tout cas ce que vient de conclure une étude réalisée par l’université de Nottingham Trent au Royaume-Uni et la Thiagarajar School of Management en Inde.

Est-ce grave docteur?


les chercheurs ont mis au jour trois degrés d’addiction aux selfies (comme le révèle Les Incrocks):

  • A risque: prendre des photos de soi-même au moins trois fois par jour mais sans les poster sur les réseaux
  • Sévère: prendre des photos de soi-même au moins trois fois par jour et toutes les poster sur les réseaux
  • Chronique: une envie incontrôlable de prendre des photos de soi-même tout au long de la journée et les poster ensuite sur les réseaux plus de six fois par jour.


Ces différents degrés révèlent des troubles plus ou moins fort de besoin d’attention, de manque de confiance en soi et d’une quête de reconnaissance. « Typiquement, les personnes qui souffrent de cette condition ont très peu confiance en eux et essayent de s’intégrer au groupe de leurs pairs » déclare le chercheur Janarthanan Balakrishnan à The Independant.

L’étude


Elle a été menée en Inde où le taux de décès dus à la prise d’un selfie est le plus élevé, sur 30 décès, 14 se sont déroulés en Inde. Dans un premier temps, l’étude s’est penchée sur le cas de 200 personnes pour déterminer les facteurs d’addiction au selfie. Dans un deuxième temps, 400 personnes ont dû noter vingt affirmations grâce à une échelle comportementale. En voici quelques-unes:

  • Prendre des selfies me fait me sentir bien pour profiter de mon environnement
  • Je gagne énormément d’attention en partageant mes selfies sur les médias sociaux
  • Je me sens plus populaire quand je poste mes selfies sur les réseaux sociaux
  • Prendre davantage de selfies améliore mon humeur et me rend heureux
  • J’utilise des outils de retouche photo pour améliorer mes selfies pour mieux paraître que les autres


Vous vous reconnaissez dans ces affirmations? Vous souffrez sans doute de selfitis…

Vous avez aimé ce sujet? En voici d’autres: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires