Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

ON A TESTÉ: un cours de cuisine japonaise Viva Cook

Sarah Mangeleer
Sarah Mangeleer Journaliste

A l’occasion de l’anniversaire de notre BBF, on a décidé de l’emmener tester une activité hors de l’ordinaire et c’est ainsi que nous nous sommes retrouvées à suivre un atelier culinaire spécial sushis. On vous raconte toute notre expérience!

Lire aussi: ON A TESTÉ: un escape game terrifiant à Bruxelles

Le point de départ

Tout a commencé à cause de ma BBF (et en général, c’est souvent par là que mes aventures les plus folles débutent). Ayant envie de marquer le coup pour son cadeau d’anniversaire, je me suis mise en quête de lui trouver une activité drôle et amusante. Après avoir d’abord envisagé le saut en parachute (bien trop dangereux vu nos faibles capacités psychomotrices) puis l’escape game (rien qu’à lire le résumé des intrigues, j’ai su qu’on était foutues), j’ai finalement trouvé une alternative. Comme ma pote et moi sommes de véritables catastrophes culinaires ambulantes (sérieusement, c’est à peine si on sait se faire cuire une omelette), je me suis dit: « et pourquoi pas un cours de cuisine? ». Ainsi me suis-je lancée dans la recherche d’ateliers sympas et près de chez nous avec, si possible, un niveau plus que débutant.

C’est là que je suis tombée sur le site de Viva Cook. Le plus dur? Choisir un atelier puisqu’à peu près toutes les sessions disponibles étaient susceptibles de m’intéresser. Et puis, parce que j’aime un peu torturer mes potes, je me suis dirigée vers l’atelier de confection de sushis (et de Fêtes s’il vous plaît). Manipuler des minuscule garnitures, jouer avec des couteaux tranchants pour la découpe du poisson, enrouler minutieusement les sushis entre eux... Je me suis dit que ce serait le challenge parfait pour moi et ma BFF – et un bon moyen d’en rire encore des années après. Ni une, ni deux, j’ai réservé nos deux places et j’ai patienté jusqu’au jour J.

Le grand jour

L’atelier se déroule de 14h à 17h, dans la charmante ville de Spa. Evidemment, ma pote n’a aucune idée de ce qui l’attend car je suis restée muette comme une tombe sur l’activité que je nous ai réservée. Sur place, devant « Demain – L’épicerie », ma pote me glisse un coup d’oeil méfiant. « Tu ne m’as pas dit qu’on allait faire un truc dangereux ? » (je ne suis pas un monstre non plus, quand je fais des surprises, j’autorise quand même quelques petits indices. J’ai certes un peu extrapolé les choses en demandant à mon amie de s’habiller en tenue de rando pour être la plus confortable possible tout en lui répétant de faire ses adieux à son mec au cas où, mais, où est le fun autrement ?) Bref, je finis par lui cracher le morceau et là, c’est le début de trois heures de folie !

Bienvenue!

Nous sommes accueillies chaleureusement par la propriétaire de l’épicerie qui nous dirige vers une pièce au fond. La cuisine est petite mais ultra chaleureuse (on se croirait dans un chalet au coeur de la montagne). Des tabliers nous attendent et bien vite, nous sommes rejointes par les autres participants (on sera cinq au total) et notre chef !

Ensuite, place à la... cuisine ! Sous l’encadrement du chef Jean Neyskens, on démarre les hostilités. On prépare le riz, la crème pâtissière pour notre dessert trompe-l’oeil, on découpe les différents légumes et poissons de choix qui orneront bientôt nos créations, puis une fois que le riz est refroidi, place à la confection des sushis !

C’est là qu’on commence à rigoler. « Alors, aucune pression mais je vous informe simplement que des enfants de six ans savent le faire » nous lance le chef avec un petit sourire. C’est le moment où ma pote et moi on échange un regard horrifié parce qu’on est sûres à plus ou moins 99,99%, au vu de nos expériences passées, que plus c’est simple, moins ça l’est pour nous! Ni une, ni deux, on suit les instructions du chef: étaler du film alimentaire sur la table, puis la feuille d’algue et ensuite, on applatit le riz en respectant les instructions. Toute l’assemblée rit gaiement du travail de ses voisins (parce qu’on va pas se mentir, c’était pas joli à voir). « Ne vous en faites pas, les autres iront beaucoup plus vite » nous rassure le chef. Mouais, à ce moment-là, ni moi ni ma pote n’y croyons beaucoup mais on persévère quand même.

Au bout d’une heure, on a trois rouleaux de sushi chacune, on a pleuré de rire devant nos difficultés à étaler du riz correctement sur une feuille et on a désormais de très bon souvenirs à partager à nos familles respectives qui n’attendent qu’une chose: notre retour pour pouvoir profiter de nos créations.

Enfin, après un nettoyage complet de notre plan de travail et des ustensiles, il est temps de rentrer chez nous, nos Tupperwares remplis à craquer de bonnes choses à grignoter. On remercie le chef et on dit au revoir à nos compagnons d’armes culinaires avec des étoiles pleins les yeux.

Verdict

J’ai tout simplement adoré l’expérience. L’ambiance cosy et conviviale, la gentillesse et la prévenance des hôtes, la bonne humeur contagieuse du chef (sans parler de sa passion pour la cuisine), c’était un véritable plaisir de passer une après-midi en leur compagnie. J’ai appris plein de choses, j’ai aussi pu réaliser plein de choses (et ce, malgré mes maigres talents culinaires). Les explications du chef étaient toujours très claires et chacun·e a pu mettre la main à la pâte ! Je n’ai pas vu le temps passer et je n’ai qu’une seule hâte: tester un nouvel atelier prochainement (voire même suivre leurs sessions de plusieurs séances de cuisine de base car j’en ai vraiment bien besoin).

Une de mes peurs était d’être totalement larguée puisque je ne maîtrise pas du tout ce domaine (et celle de la cuisine japonaise encore moins) mais n’ayez crainte si comme moi, vous n’êtes pas expert·e en la matière. Le cours est parfaitement accessible, peu importe votre niveau et le chef est toujours là pour vous donner un coup de main si vous êtes en difficulté. L’atelier se déroule entièrement dans la bienveillance donc franchement, vous n’avez aucune raison d’avoir peur!

Infos pratique

Viva Cook propose des tonnes (mais vraiment) des tonnes d’ateliers (et même des stages) différents et pour tous les âges (à partir de 4 ans): des cours de pâtisserie, des cours de cuisine (italienne, japonaise, etc), du team cooking, mais aussi des dégustations sur le vin et sur la bière. Bref, de quoi satisfaire les envies de tout un chacun !

Les ateliers s’organisent à Spa mais aussi à Ans et dans d’autres petits coins. J’ai payé 110 euros pour mes deux places (tous les aliments sont fournis par le chef, vous devez simplement venir avec une boîte de conservation pour emporter vos créations). Il faut compter minimum 55 euros/personne par cours pour 3 heures.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur leur site officiel.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires