Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© visit.brussels Eric Danhier

Le Bright Festival dévoile sa programmation

Gwendoline Cuvelier Journaliste

Le festival des lumières Bright Festival revient du 16 au 19 février à Bruxelles. Au programme: trois parcours à travers plusieurs communes de la capitale sublimés par plus d’une vingtaine d’installations artistiques originales. L’Art nouveau y sera également mis en lumière et une programmation off sera proposée par plusieurs musées pour ponctuer ces quatre soirées.

Ce rendez-vous incontournable mettra plusieurs quartiers sous le feu des projecteurs via trois parcours (Royal, Européen et Schaerbeek) rythmés par des œuvres monumentales immersives et poétiques réalisées par des artistes nationaux et internationaux. De quoi égayer ces quatre belles soirées d’hiver!

Lire aussi: Une expérience immersive nous plonge dans l’univers des bulles à Bruxelles

De multiples activités

Entre œuvres lumineuses, nocturnes dans les musées et visites guidées, les visiteurs de tous âges auront l’embarras du choix. Une découverte “by night” des rues de la capitale qui promet une véritable expérience multisensorielle.

Les œuvres par quartier

Voici un premier aperçu des œuvres et installations que le public découvrira lors de cette édition. D’autres installations viendront s’ajouter à la programmation dans les prochaines semaines.

QUARTIER EUROPÉEN

  • ABYSS – Module (FR) – Arcades du Cinquantenaire
    Abyss est une créature inspirée des profondeurs océaniques, à mi-chemin entre l’univers légendaire du Nautilus et la mystérieuse faune aquatique des fonds marins. Intrigante et fascinante, ABYSS plonge le spectateur en abîme, pour un voyage exploratoire en eaux profondes. L’installation, constituée d’un ensemble de sources lumineuses, vise à reproduire l’esthétique singulière de la bioluminescence de certains êtres aquatiques.
  • Marbles – Gertjan Adema (NL) – Parc Léopold
    Gertjan Adema travaille en tant qu’artiste lumière depuis 2018. Ces œuvres ont été présentées dans de nombreux festivals. Pour son installation kinétique, il utilise des jouets pour créer une atmosphère méditative et ludique. “Marbles” joue avec la répétition en géométrie et avec le mouvement du marbre en orbite. Elle se structure, soutenue par le paysage sonore et le motif lumineux dessiné par la trajectoire du marbre.

  • The Great Indecision Council – Romain Tardy (FR) – Place Jean Rey
    L’artiste Romain Tardy propose un autoportrait involontaire de la société belge actuelle à travers les mots les plus fréquemment entrés dans Google Search et Google News, qu’il transforme en temps réel dans la sphère publique en signaux visuels et sonores, comme des pulsations du monde visibles et audibles, à l’intérieur et à l’extérieur d’un cercle. Cette installation hypnotisante enveloppe les spectateurs dans un cercle de lumière, de sons, de mots et de chants mystiques générés par ordinateur.

  • Walk Under Flowers – Illuminist (DE) – Parc du Cinquantenaire
    L’artiste allemand Peter Grotz et son équipe enchantent le public en Allemagne et à l’étranger depuis plus de 20 ans avec leurs objets constitués d’air et de lumière. En créant constamment de nouvelles formes et en les combinant, chaque installation devient une œuvre unique. Walk Under Flowers crée une nouvelle perspective, le grand devient petit et inversement. Les fleurs deviennent des forêts et le public est emporté loin de son quotidien et de sa réalité.

  • Utopia* – THÉORIZ studio (FR) – Musée Art & Histoire
    Utopia est une expérience immersive et interactive monumentale réalisée par le studio français d’art et technologie THÉORIZ. Située dans le Musée Art & Histoire, cette pièce invite les visiteurs à s’immerger dans un monde virtuel ludique et contemplatif. Alors que les visiteurs naviguent dans un monde numérique remplis de visuels léchés et satisfaisants inspirés de l’époque de l’Art nouveau, des projections interactives les amènent à réfléchir au rôle de la technologie dans la construction du futur de notre société.

QUARTIER ROYAL

  • MAPP – AlexP (NL) – Place Sainte-Gudule
    MAPP est l’abréviation de Mapping At Private Properties. Il s’agit d’un système de vidéo mapping interactif et mobile. Il est monté sur une poussette d’enfant, de sorte qu’il peut être dirigé vers presque n’importe quel objet ou mur. Les participants « entrent dans la lumière » et sont scannés par MAPP. Quelques secondes après s’être éloignés, leurs silhouettes sont intégrées à l’œuvre d’art.

  • Patterns in Nature – AV Extended/TETRO (FR) – Cathédrale Saints Michel et Gudule
    Le mapping de la cathédrale traduit en cinq chapitres les croisements des différents motifs de la nature, les trajectoires, les tracés qu’offre celle-ci. Il fait ainsi la synthèse entre biologie, histoire naturelle, mathématiques et sciences au service de l’art.

  • Dynamic Light Stripes – OLAB (PT) – Rue Baron Horta
    L’interactivité avec le public joue un rôle central dans le travail d’OLAB. A l’aide de leurs mains, les spectateurs changent la teinte de la lumière analogique, faisant du bâtiment un paysage en constante évolution.

  • Menschen – Philippe Morvan (BE) – Carrefour de l’Europe
    L’œuvre Menschen fut initialement présentée à Leipzig en 2019 à l’occasion du 30ème anniversaire de la révolution pacifique de 1989. Elle rend hommage aux manifestants de l’époque. Elle est composée de 960 lampes de poches installées dans une couronne suspendue. Chacune représente un individu. Collectées dans une trentaine de pays européens, elles symbolisent aussi la diversité culturelle de l’Europe. A noter qu’une collecte de lampes autonomes (piles incluses) à destination de l’Ukraine sera organisée autour de cette œuvre. Suite à la collecte sur place, ces lampes seront remises à l’Ukraine dans le cadre d’une action conjointe de plusieurs villes européennes de festivals des Lumières. Ce projet symbolise la coopération internationale, implique activement les populations locales et envoie un signal fort en faveur de la liberté et des droits de l’homme.

  • Unframed* – Design Lab (TUN) – Musée des Instruments de Musique
    Unframed est une installation immersive qui explore les frontières de notre perception à travers le prisme de l’Art nouveau. Un univers énigmatique où la lumière révèle l’invisible, un monde envoûtant et mystérieux, où la profondeur et la transparence se mêlent, pour faire voyager le public dans une illusion en profondeur et en perspective.

  • Sibelga Bright Market – Sibelga, les Petits Riens & visit.brussels
    Fort de son succès en 2022, le Sibelga Bright Market revient pour une seconde édition. Fruit d’une collaboration entre Sibelga, Les Petits Riens et visit.brussels, ce marché nocturne sera une nouvelle fois dédié à la réparation de luminaires endommagés et à la vente de luminaires de seconde main.

  • Mont des Airs – Antoine Goldschmidt & LSE (BE) – Mont des Arts
    L’artiste bruxellois Antoine Goldschmidt et LSE (Laser System Europe) s’associent pour proposer l’installation monumentale « Mont des Airs ». Cette œuvre lumineuse s’empare de l’architecture unique du Mont des Arts pour matérialiser par des rayons de lumière ses axes & perspectives.

  • Reset Immersive, Whispering Lights – Reset
    Une exposition immersive qui invite le public à une plongée ludique dans des œuvres d’art numérique inédites à Bruxelles. L’exposition, située dans un lieu étrange et délaissé, vous invite à la contemplation, à l’émerveillement, à la réflexion au travers d’œuvres en réalité virtuelle, de mapping vidéo et d’un paysage sonore sur mesure.

SCHAERBEEK

  • Evanescent –Atelier Sisu (AUS) – Plaine Brusilia
    L’adjectif evanescent renvoie au caractère éphémère et insaisissable des choses. L’installation Evanescent est donc un environnement temporaire de son et de lumière dont l’objectif est de saisir ce caractère éphémère et fugace en une forme visuelle : la bulle L’œuvre est née pendant le confinement, quand le monde s’est arrêté et que tout ce qu’on considérait comme acquis disparaissait. L’oeuvre encourage le public a considérer le monde autour de lui comme l’espace fugace et fragile d’une bulle.

  • Limbes – Nico Neefs (BE) – Eglise Saint Servais
    Limbes est une installation immersive et contemplative qui questionne notre rapport aux temps, aux cycles et à nos présences. A l’image, des corps lévitent à différentes cadences, tel un ballet suspendu, éternel. Limbes se nourrit de théories, de pensées et de rêveries sur le temps. Sorte de polyrythmie visuelle, l’installation est en mouvement permanent. Le déroulement des flux d’images est quant à lui modulé par la composition musicale de Thomas Vaquié.

  • GreenArt Project – œuvre collective (BE, FR & GR) – Ecole n°1
    Des artistes français et grecs porteurs d’un handicap mental ainsi que des élèves de l’école primaire n°1 ont réfléchi ensemble aux liens que nous entretenons avec la nature et à sa présence dans les décors Art Nouveau. Des échanges entre les élèves et les artistes se sont déroulés pendant 3 mois. Les sgraffites de Privat Livemont qui décorent l’École communale n°1 de Schaerbeek ont servi de fil conducteur aux oeuvres. GreenArt Project est une création commune des artistes de l’ESAT Ferme de Chosal (France), de l’organisation Margarita (Grèce), de l’asbl Patrimoine à roulettes et des élèves de 2ème et 5ème primaire de l’École communale n°1 de Schaerbeek. Ce projet fait l’objet d’un financement de la part de l’Union européenne via le programme « Creative Europe ».

  • For iTernity – Katja Heitmann (DE) – Place Lehon
    For iTernity est une installation audiovisuelle inspirée du célèbre ballet solo « La Mort du Cygne » de Mikhaïl Fokine. Le cygne est téléchargé dans le « cloud », où il est à présent partout et danse pour toujours. Vous ne pouvez l’apercevoir qu’à travers les écrans. For iTernity s’inspire du monde virtuel où nos données sont omniprésentes et où nos photos de profil ne vieillissent jamais. La musique qui accompagne l’installation est le « Requiem » de Mozart chanté par la youtubeuse californienne Trisha Paytas. La mort de Trisha a été annoncée sur Wikipédia. Elle en avait fait le sujet de l’une de ses vidéos. C’est pourquoi elle chante à présent son propre requiem pour For iTernity.
  • Wheels of Light – Bike for Brussels (BE) – Parc Josaphat
    Bruxelles Mobilité présente l’installation « Wheels of Light » dans le cadre de son projet Bike for Brussels. Cette installation interactive se compose de 12 arbres lumineux reliés aux bornes de comptage cycliste installées aux quatre coins de la Région. Elle est le fruit d’une collaboration entre Bruxelles Mobilité et les étudiants de l’Erasmushogeschool Brussel. Elle a été conçue par les designers bruxellois CTRL + ALT. Digital Modern Art – Tyrell, Matthieu Beghin, Ofer Smilansky, MagicStreet (BE) – Tour Brusilia Digital Modern Art fait se rencontrer création numérique (Digital Art), Art nouveau et architecture Moderniste. Cette oeuvre laser monumentale, projetée sur la Tour Brusilia, est le fruit d’une collaboration entre 4 artistes bruxellois.

  • Heritage Metaverse* – Zoan (FIN) – Ecole n°1
    Le public plonge dans la version numérique de la ville de Turku en 1827. L’ancienne capitale de la Finlande fut détruite par un grand incendie au XIXe siècle mais reprend vie grâce aux dernières technologies XR et à la plateforme Heritage Metaverse. L’équipe artistique de Zoan, un studio XR d’Helsinki en Finlande, apporte des solutions numériques aux institutions liées au patrimoine dans le monde entier.

Un festival éco-responsable

Depuis plusieurs années, Bright Festival a à cœur de diminuer son impact environnemental. Pour atteindre cet objectif, le festival met en place diverses initiatives :
• Le choix d’artistes ayant, pour la plupart, une démarche éco-responsable.
• La sélection de projets faisant appel à des dispositifs lumineux économes en énergie ou produits par des sources renouvelables.
• Le festival est accessible facilement en transport en commun et encourage l’utilisation de la mobilité alternative et de la marche pour profiter des parcours.

De plus, depuis 2021, Bright Festival finance des projets bas-carbone pour neutraliser les émissions qui n’ont pas pu être réduites (projet énergie hydraulique et projet protection de forêt).
Plus d’infos et mise à jour régulière de la programmation sur le site Internet www.brightfestival.brussels.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires