Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Netflix

ON A VU : la mini-série « Le temps de t’oublier »

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

Si vous aimez les histoires d’amour, « Le temps de t’oublier » va forcément vous plaire et peut-être même vous faire pleurer ! Cette mini-série explore une rupture amoureuse dans toute sa complexité, un récit dans lequel on se reconnaît forcément à un moment ou un autre.

Combien de temps faut-il pour oublier quelqu’un qu’on a aimé plus que tout ? Comment effacer une personne qui a partagé notre quotidien pendant des années ? Comment se reconstruire avec l’absence de cette personne que vous considériez comme votre moitié ? Voilà toute la problématique qu’explore la mini-série « Le temps de t’oublier ». Créé par Nadia de Santiago, Inés Pintor, Pablo F. Santidrián et disponible sur Netflix, le show espagnol se décline en 10 épisodes d’environ 13 minutes chacun. Un format qui se dévore en quelques heures et qui oscille entre moments présents et flash-back de leur relation passée. Nico et Lina se sont adorés, mais ont choisi de se séparer malgré leur amour. Une histoire aussi triste que belle et universelle.

Lire aussi : ON A VU : « L’été où je suis devenue jolie », la série romantique à regarder cet été

Le résumé

« Après de nombreuses années de vie commune, Nico et Lina se séparent, et cette dernière s’efforce de refaire sa vie et de penser à Nico un peu moins chaque jour », nous décrit Netflix. En effet, le·la téléspectateur·trice suit toute l’histoire du point de vue de Lina, on y voit ses crises de larmes lorsque la douleur est trop forte, ses moments de joie, ses efforts pour se reconstruire loin de celui qu’elle a tant aimé. On y ressent également l’espoir qu’elle nourrit de peut-être le retrouver, puis la détermination lorsqu’elle décide de partir loin pour se reconnecter à elle-même et à ses rêves.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Pourquoi « Le temps de t’oublier » nous a touché ?

Parce qu’on a tous·tes vécu une rupture amoureuse, une séparation qui nous a déchiré de l’intérieur et dont on a cru ne jamais se remettre, alors Lina, c’est un peu chacun·e de nous devant notre écran. Mais aussi parce que le sujet de la rupture est peu souvent au centre d’une série, bien souvent les personnages s’aiment et se retrouvent encore et encore. Ici, Lina est seule avec ses pensées, ses souvenirs, même entourée de ses amis ou de sa famille, elle continue de penser à Nico et à tout ce qu’ils ont traversé ensemble. Les acteurs sont touchants et très humains dans leur manière de jouer ce qui permet de vraiment s’identifier à eux. Le format court partagé entre passé et présent, donne également une autre dimension à la série. Chaque épisode est nommé par le nombre de minutes consacré à leur histoire passée et à la vie actuelle : « Trois minutes dans le passé, huit minutes dans le présent ». Jusqu’au dernier épisode où symboliquement, il n’y a plus qu’une minute dans le passé et tout le reste dans l’instant présent, car Lina réussit à avancer tant bien que mal. Un scénario poignant qui va plaire à tous·tes celleux qui ont déjà eu le cœur brisé. 

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires