https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Bad Moms 2: Mila Kunis nous raconte ses souvenirs de Noël

De retour dans « Bad Moms 2 » avec son rôle de mère dépassée (cette fois-ci par les fêtes de fin d’année), Mila Kunis nous confie ses joies et ses doutes de maman pas toujours parfaite.

 


Quelles sont vos traditions de Noël?

« J’ai passé les sept premières années de ma vie en Russie communiste, nous ne pouvions pas fêter Noël. Mais lorsque nous sommes arrivés aux États-Unis et avons découvert comment était célébrée cette fête, mes parents l’ont tout de suite adoptée. La première année, nous avons acheté un petit sapin en plastique qui chantait. Trop mignon, nous l’avons toujours. Mais, pour être honnête avec vous, je n’ai pas vraiment de souvenir spécifique. Pour ma famille, c’est une fête comme les autres, il ne s’agit que d’une excuse pour se retrouver devant un bon repas. Par contre, depuis que j’ai épousé Ashton (Kutcher), j’ai droit à un véritable Noël en Iowa où nous mettons les petits plats dans les grands. »

 

Pour Noël, nous installons un tas de guirlandes et un projecteur qui dessine des flocons de neige sur la façade de la maison. »


Est-ce que votre maison est aussi décorée que celle du film?

« Toutes les excuses sont bonnes pour des décorations kitchs! Nous ne sommes pas très « classes »… Nous avons un tas de guirlandes et un projecteur qui dessine des flocons de neige sur la façade de la maison. Quand vous vivez à Los Angeles, vous n’avez pas d’autre choix! »

 

Comme Christine Baranski, votre maman dans ce film, avez-vous parfois le sentiment de ne pas être une bonne mère?

« Oui, et j’espère que tout le monde a parfois ce sentiment. Je pense parfois être une mère ratée… Aujourd’hui, je ne verrai pas mes enfants pendant 10 heures, pensez-vous que cela me rende heureuse? Bien sûr que non! Je faisais la promotion du film à Chicago lorsque ma fille m’a appelée pour me dire à quel point je lui manquais. Cela m’a rendue vraiment triste et, quand je suis rentrée à la maison, je m’attendais à être accueillie par des « Je t’aime » à n’en plus finir. Au lieu de cela, j’ai eu droit à un « Comment ça va? » à la va-vite. J’étais tellement déçue! Elle a 3 ans mais argumente déjà comme si elle en avait 15! »

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=BLRc-v3aIPg&t=7s

 

Vous avez débuté jeune dans ce métier. Voudriez-vous que vos enfants suivent vos traces?

« Non. J’adore ce que je fais mais cela n’a pas empêché mes parents de me supplier de ne pas suivre cette voie. Ils m’ont pourtant laissé faire à condition que je termine mes études et me voilà maintenant à 34 ans, à me réveiller chaque matin en me disant que j’adore ce que je fais! Maintenant, si à 9 ans ma fille vient me dire qu’elle veut être actrice, je lui dirai qu’elle peut revenir m’en parler à 18 ans. »

 

 

« Bad Moms Christmas », en salles dès le mercredi 29/11. 

 


 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires