Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Cette actrice d’Harry Potter affirme avoir été victime de grossophobie sur le tournage

Kathleen Wuyard

Après les accusations de racisme de la part de l’interprète de Cho Chang, la saga Harry Potter est cette fois entachée d’accusations de grossophobie de la part de l’actrice qui jouait le rôle de Lavender Brown.


Interviewée par « The Independant », Jessie Cave, qui interprétait l’élève de Gryffondor, connue notamment pour sa fascination pour le Pr Trelawney ainsi que pour avoir été la cavalière de Seamus Finnigan au Bal de Noël et brièvement l’amoureuse de Ron Weasley, affirme avoir été victime de grossophobie sur le tournage de la saga.

Plus précisément, celle qui est apparue pour la première fois à l’écran dans « Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé », accuse la production de l’avoir traitée totalement différemment lorsqu’elle est revenue pour le tournage des « Reliques de la Mort ». En cause, une prise de poids entre les films.

Lire aussi: Pourquoi le personnage de Nagini pose problème dans la suite de « Fantastic Beasts »

 

View this post on Instagram


 

A post shared by JeSsIe CaVE (@jessiecave)


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Lavender Brown, victime de grossophobie


Ainsi que Jessie Cave l’affirme, lors de son retour sur le plateau d’Harry Potter, elle avait « pris pas mal de poids », pour la simple et bonne raison que « j’avais arrêté de m’affamer » confie l’actrice qui a également été aperçue dans « Black Mirror ».

Peut-être que mes complexes jouaient un rôle là-dedans aussi, mais du jour au lendemain, j’étais traitée comme si je venais d’une espèce différente, tout ça parce que je portais des jeans taille 40 à une époque où toutes les actrices portaient du 36 maximum » – Jessie Cave alias Lavender Brown dans Harry Potter.


Et d’ajouter s’être sentie « extrêmement mal dans sa peau », confiant au quotidien britannique que l’expérience l’a fait se « sentir invisible » et a joué un rôle néfaste sur le reste de sa carrière à l’écran. Même si la jeune femme choisit aujourd’hui de voir l’aspect positif de l’expérience: « si j’étais restée mince (non-naturellement mince, douloureusement mince), j’aurais probablement enchaîné les rôles à l’écran et je ne me serais jamais mise à l’écriture, or écrire fait partie de moi aujourd’hui » confie celle qui vient de sortir son premier roman, « Sunset ». Ou l’histoire tendre et triste de deux soeurs dont le traditionnel trip au soleil va prendre un virage dramatique lors d’un été qui va tout changer. Salué par sa critique dès sa sortie, le roman laisse supposer que Jessie Cave a peut-être bien fait au fond de tourner le dos aux plateaux de cinéma – même si la raison pour laquelle elle l’a fait est tout sauf magique.

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires