Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

3 raisons d’aller voir « House of Gucci »

Le très attendu « House of Gucci », avec Lady Gaga, sort ce mercredi 24 novembre en salles. La rédac’ a pu le voir en avant-première et son verdict est sans appel: vous devriez foncer le voir aussi, la preuve par 3!

Si vous hésitiez à passer les portes des salles obscures pour aller voir « House of Gucci », cet article devrait finir par vous convaincre que cette tragédie cinématographique, qui mêle amour, complot et argent, mérite d’être vue sur grand écran.

Parce qu’il est signé Ridley Scott.

Et que le réalisateur de « Gladiator », malgré ses 83 ans, n’a rien perdu de son talent pour porter à l’écran de grandes fresques shakespeariennes. Pendant 2h37, tout de même, il parvient à captiver le·la spectateur·trice qui ne perd pas une miette du grand spectacle qui se joue devant lui.

Pour mieux comprendre l’histoire de Gucci.

Basé sur une histoire vraie, « House of Gucci » raconte l’histoire familiale de la célèbre maison de haute couture. Dans les années ’80, la marque appartient à Rodolfo (Jeremy Irons) et Aldo (Al Pacino), deux frères que tout oppose. Le premier, qui vit toujours dans sa Toscane natale, s’enferme dans le passé tandis que le second, émigré à New York, a de grands projets pour s’enrichir encore davantage. Chacun d’eux a un fils héritier. Paolo (Jared Leto), le fils d’Aldo, pense avoir un grand talent de designer alors qu’il est la risée de toute sa famille. Maurizio (Adam Driver), le fils de Rodolfo, est très peu intéressé par l’avenir de la marque et préfère se concentrer sur sa future carrière d’avocat. Jusqu’à ce qu’il fasse la rencontre de Patrizia Reggiani, la fille d’un camionneur dont il tombe follement amoureux. Si Rodolfo désapprouve leur union et renie son fils, Aldo, lui, est persuadé que cette jeune femme, aux revenus modestes et peu instruite, va apporter du sang neuf à la maison Gucci… Mais, quand Maurizio commence à se désintéresser d’elle, Patrizia, rongée par la jalousie, décide de se venger.

Pour son casting royal.

Si ses talents d’actrice ne sont plus à prouver depuis sa performance aux côtés de Bradley Cooper dans « A star is born », Lady Gaga convainc une fois de plus et pourrait bien briguer l’Oscar de la meilleure actrice. Jared Leto, méconnaissable, est drôlissime dans son rôle d’héritier naïf. Al Pacino crève l’écran, Adam Driver ressemble étrangement au véritable héritier de la marque de luxe et Camille Cottin, dans le rôle de la maîtresse de Maurizio, livre aussi une très jolie performance.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Pour les cinéphiles:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires