Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Unsplash

Selon une étude, les personnes atteintes du VIH continuent d’être discriminées au quotidien

Manon de Meersman
Les stéréotypes sur les personnes atteintes du VIH ont encore et toujours la vie dure et ce, malgré des campagnes d’information sur le sujet. Un triste constat qui met en lumière la sérophobie, le rejet et la discrimination des personnes séropositives.


 

L’association Sida Info Service a révélé les premiers résultats de sa sixième enquête portant sur les discriminations à l’égard des personnes atteintes du VIH. L’enquête a été menée en ligne sur le site, le Facebook et le Twitter de l’assocation. Ceux qui ont répondu sont majoritairement des hommes homosexuels ou bisexuels et 66% d’entre eux déclarent avoir été discriminé, pensent-ils, parce qu’ils sont atteints du VIH.

Aucune évolution


Le secteur de la santé est celui le plus empreint de discrimination pour 60% des répondants. Concernant la sphère privée, la moitié témoigne avoir ressenti un rejet et un tiers, dans la sphère professionnelle. Voilà pourtant plusieurs années que des campagnes s’acharnent à faire passer le précieux et important message: « indétectable = intransmissible », également connu sous la dénomination « I = I » et « U = U » en anglais (undetectable = untransmittable). La signification? « Une personne séropositive correctement traitée et ayant donc une charge indétectable ne peut pas transmettre le virus. », explique le site du magazine Têtu.

Or, malgré cette sensibilisation, 53,7% des répondants à l’enquête n’ont pas remarqué d’évolution en termes de situations discriminatoires et de rejet. Pour l’association, il faut donc persévérer.

Cela montre la nécessité de communiquer à plus large échelle sur l’impossibilité de transmettre le VIH dans cette situation. »


a conclu l’association, toujours selon Têtu.

Source: Têtu

 

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires