Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Une ode au lien entre frère(s) et soeur(s) - Montage Flair

Cette chanson va émouvoir toutes celles qui ont un frère

Kathleen Wuyard

Si son duo avec Camille Lellouche a touché les romantiques, une autre chanson du dernier album de Grand Corps Malade semble être pensée pour tirer une larme à toutes celles qui ont un frère ou plus.

Son titre? « Une soeur », et non, on ne s’est pas emmêlées les pinceaux, c’est bien les soeurs (de frères) en question qui risquent d’être émues aux larmes en écoutant la chanson.

C’est que ce duo, que Grand Corps Malade interprète avec nulle autre que Véronique Sanson, a été écrit en hommage à la propre soeur du chanteur, ce qui rend ses paroles incroyablement émouvantes, d’autant qu’on ne peut s’empêcher de penser que qui sait, c’est peut-être ce que nos frères respectifs pensent de nous aussi – oui, l’auteure de cet article a un frère, vous l’aurez deviné.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

« On a grandi dans la même chambre et on a écouté les mêmes histoires. Comme les plus lointains souvenirs s’assemblent, je croise forcément son regard » slame Grand Corps Malade, qui confie, comme n’importe quel frère digne de ce nom pourrait le faire, avoir « assisté de loin à ses toutes premières histoires d’amours. Si jamais les parents voulaient savoir moi j’étais muet et j’étais sourd. Face aux galères on a tenu l’coup et à chaque fois l’autre était là en soutien. Dans la famille on parle pas beaucoup et on s’aime, solides, l’air de rien ». Et d’aller chercher les yeux humides avec le refrain, aux airs d’hymne de toutes les filles qui savent qu’avoir un frère, il n’y a que ça de vrai.

Plus qu’un repère, sans avoir l’air. Elle est forte en douceur. Plus qu’un repère, sans avoir l’air. Plus qu’un frère, une sœur ».

Vous avez toujours les yeux secs? Allez, on (ou plutôt Grand Corps Malade) vous achève: « on ne peut pas dire de beaucoup d’gens qu’ils te connaissent depuis la naissance. Il y a peu de monde qui te permette de donner au mot famille un vrai sens. Elle était là à chaque victoire. Et bien sûr à chaque coup dur de chaque époque. Elle peut raconter mon histoire. Elle me connaît bien avant mes meilleurs potes ».

On revient, on a un appel à passer pour rappeler d’un ton larmoyant à notre frère à quel point on l’aime. Et si vous voulez écouter la chanson en entier (avec Véronique Sanson), c’est par ici.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires