https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Pourquoi vous ne devez pas adopter de bouledogues (même s’ils sont trop mignons)

Vous rêvez d’adopter un petit bouledogue trop mignon qui vous regarderait avec ses grands yeux plein d’amour? On vous comprend! Mais selon la Science, cette race de chien est en trop mauvaise santé et il faudrait donc réfléchir à deux fois avant d’en adopter.


 

C’est le site Slate qui nous met en garde. Le chercheur Niels Pedersen (auteur de cet article à ce sujet) a poussé un coup de gueule contre toutes les personnes qui adoptent un bouledogue. Selon lui, cette race de chien est en trop mauvaise santé car elle a été créée artificiellement par les humains. Toute leur vie, ces bêtes devront affronter de nombreux problèmes de santé, des troubles respiratoires, des irritations des yeux, mais aussi des soucis d’incontinence.

Lire aussi: Les chiots labradors sont programmés pour interagir avec les humains.

La malédiction du bouledogue


Mais le problème, c’est que les traits physiques qui les rendent si craquants – comme le nez aplati – sont aussi ceux qui leur causent le plus de problèmes médicaux. Ainsi, leur tête trop chou est la cause d’une maladie appelée le syndrome brachycéphale. Dr. Cornette-Decleer, vétérinaire, confirme:

Le bouledogue est une race qui a été créée par l’homme avec un nez aplati pour le rendre plus attendrissant. Mais ces chiens souffrent de nombreux problèmes respiratoires. Ils sont essoufflés au moindre effort. Et ils vivent d’ailleurs jusqu’à 10 ans à peine alors que la plupart des chiens peuvent facilement atteindre les 15 ans.


 

Plus de demandes, plus de souffrance


Le problème aujourd’hui, c’est que les bébés bouledogues sont ultra populaires. On rêve tou·te·s de chiller à la maison avec une petite créature si mignonne à nos côtés. Conséquence directe de cette demande élevée? Les éleveurs y répondent en multipliant les portées. Mais plus de bouledogues, c’est aussi plus de chiens qui risquent de souffrir de maladies. Un cercle particulièrement vicieux.

 

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires