Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
@Mon Bouillon

ON A TESTÉ: les bouillons bio de « Mon Bouillon » et tous leurs bienfaits

Camille Hanot
Camille Hanot Journaliste

Durables car fabriqués à base de « déchets », bourrés de vertus, réconfortants à souhait, les bouillons d’os ont tout bons. Et pour en profiter, sans passer de longues heures en cuisine, il existe désormais « Mon Bouillon ». On a testé !

Consommés depuis la nuit des temps, dans presque tous les pays et toutes les cultures, les bouillons ont petit à petit perdu leur place dans nos assiettes, surtout chez nous, en Belgique. Pourtant cette boisson réconfortante cumule les avantages. Réalisés avec des « déchets » notamment les carcasses du traditionnel poulet du dimanche, les bouillons sont durables. D’un point de vue nutritionnel, les bouillons d’os ont de super pouvoirs. Ce n’est pas un hasard si on nous en préparait petit quand on tombait malade. En bouche, ils sont réconfortants et archi savoureux. Last but not least, ils peuvent se consommer de mille et une façons.

Seul bémol ? Faire du bouillon dans une vie active n’est pas toujours simple. Ça demande du temps et de la patience. Raison pour laquelle, grande adepte de bouillons, Antoinette a décidé de lancer « Mon Bouillon ».

Comment est née l’idée de « Mon Bouillon » ?

Lors de ma deuxième grossesse, j’ai eu quelques problèmes de glycémie. À cette époque, j’ai été voir une nutritionniste pour un profilage alimentaire. Elle m’a conseillé pour régler mes problèmes de consommer du bouillon. Je connaissais déjà cette boisson grâce à ma grand-mère qui en préparait quand j’étais petite. Ne trouvant pas sur le marché de bouillon prêt à l’emploi de bonne qualité, j’ai commencé à en préparer moi-même.

Faire du bouillon, ce n’est pas compliqué, on en fait depuis la nuit des temps, notamment avec les restes du poulet du dimanche mais c’est un peu fastidieux. Il faut déjà trouver des carcasses de bonne qualité et avoir un peu de temps devant soi. Un vrai bouillon, ça n’a rien à voir avec les bouillons en cube qui sont des exhausteurs de goût bourrés de sel et parfois même de glutamate.

Très vite, j’ai eu des demandes de mon entourage pour en avoir également. Réalisant qu’il y avait une demande et un créneau à prendre, j’ai décidé de rentrer dans un incubateur pour créer « Mon Bouillon ». J’aime l’idée que ce projet a aussi une dimension durable. On récupère des déchets. Il y a une forme de circularité très intéressante. Dès le début du projet, j’ai reçu le soutien de médecins et nutritionnistes. Car même si ce n’est pas un médicament, les vertus et bienfaits pour le corps sont bien réels. En 2022, « Mon Bouillon » voyait le jour.

Quelles sont les vertus ?

Les bouillons d’os sont extrêmement bons car il y a de la gélatine soit du collagène dedans qui est directement assimilable par le corps et qui fait du bien à l’intestin. Le bouillon crée une sorte de gel qui restaure l’intestin. Pour les femmes enceintes, en post-partum, pour les problèmes d’ostéoporose, de cartilage, d’inflammation, d’acné, de peau, les bouillons ont aussi déjà fait leurs preuves. Quand on a des problèmes de digestion que ce soit diarrhée ou constipation, il est aussi conseillé d’en consommer. Ça régule le système digestif et ça aide à la gueule de bois.

On retrouve aussi dans cette boisson énormément de minéraux comme du potassium, du magnésium, du phosphore. Le bouillon est également très hydratant. Raison pour laquelle on le conseille aux personnes en chimio. On y retrouve aussi des protéinés assimilables et non acidifiantes comme c’est le cas quand on mange de la viande « classiquement ».

Last but not least, il y a un côté très réconfortant aux bouillons.

Comment consommer du bouillon ?

L’avantage du bouillon, c’est qu’on peut s’amuser avec. On peut le consommer en guise de repas, en pré-repas ou même en cure. Par exemple, je suis adepte du bouillon au petit-déjeuner comme le font les asiatiques. On peut y ajouter des vermicelles, un reste de légumes ou même des effilochés de poulet. Le matin, j’aime le boire comme un thé nourrissant et rassasiant. Ça nourrit le corps sans le charger et ça permet de maintenir une glycémie lisse toute la journée.

Autre option : boire un bol de bouillon avant sa salade de midi pour préparer les intestins au repas. Le soir, on peut le cuisiner en repas avec des légumes, des pâtes, un œuf… ou l’utiliser pour faire un risotto.

Lorsqu’on a fait un excès ou que l’on sent que son organisme a besoin d’un reset, on peut remplacer le repas du soir par un bol de bouillon. C’est d’ailleurs génial pour les personnes qui pratiquent le jeune intermittent. Il peut aussi être bon pour un total « reset » de faire une cure d’une journée en commençant par exemple par le bouillon végé le matin, le poulet à 12h et le bœuf, plus fort en goût le soir.

Comme ce sont des bocaux de 700 ml, on peut les fractionner selon sa faim et avoir un thermos avec du bouillon dedans pour couper ses envies de « mâcher », « de sucre » au long de la journée.

Bref, le bouillon, c’est bon pour la santé, bon en bouche et ça a un impact positif dans son processus sur l’écologie.

On a testé

Adepte d’expérience, j’ai décidé de tester « Mon Bouillon » en m’offrant une petite cure d’une journée. J’ai troqué mon traditionnel café pour un bol de bouillon végétarien avec shiitake et gingembre. Le goût est délicieux. De mon côté, au petit-déjeuner, ça passe merveilleusement bien. Au long de la matinée, j’ai siroté le reste du bouillon que j’avais transvasé dans mon thermos. Aucun signaux de faim ne se présentent mais je manque un peu d’énergie. À l’heure du lunch, je goûte le traditionnel à base de poulet et curcuma. Sans aucun doute mon préféré des trois. Il est tout simplement délicieux. Après les 700 ml, je n’ai pas faim mais je sens que j’ai besoin d’un petit coup de boost pour tenir ma journée. Je m’offre une poignée de noix de cajou. Le soir, j’ai faim, vraiment faim. Je décide donc de rajouter des légumes dans le bouillon de bœuf. Mon objectif n’est pas de m’affamer, simplement de tenir une glycémie basse sur une journée et ne pas consommer de sucre.

Résultat ? Une journée de bouillon, c’est un peu trop pour moi. La prochaine fois, je compte remplacer simplement un repas par un bol de bouillon ou en consommer le matin au petit-déj à la place d’aliments sucrés. Côté goût, c’est absolument délicieux et lorsqu’il ne fait pas très chaud, c’est vraiment le repas par excellence. C’est aussi divinement pratique et facile quand on n’a pas le temps.

En pratique : un pack « je me refais une santé » contenant 3 pots de bouillon de 700 ml revient à 34,20 euros. À commander en ligne et à aller chercher à l’atelier ou à se faire livrer. Plus d’infos ici.

Adresse: Rue Gustave Defnet 1 1060 Saint-Gilles

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires