https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Pas de mayonnaise maison les soirs d'orage? - Getty Images

Impossible de faire monter une mayonnaise un soir d’orage: mythe ou réalité?

Kathleen Wuyard

« Impossible de préparer une mayonnaise un soir d’orage » me répétait ma grand-mère ardennaise, férue de dictons et croyances populaires en tout genre. J’avais gentiment souri sans trop y prêter attention, jusqu’à ce soir orageux de juin ou j’ai dû me rendre à l’évidence: elle avait raison.


Quelques semaines plus tôt, Chéri m’avait offert la Bible des sauces et marinades, le cadeau parfait pour une cuisinière curieuse comme moi, ayant qui plus est décidé de profiter du confinement pour tester un maximum de nouvelles recettes. Joie suprême, parmi les recettes recensées, celle de la tartare, ma sauce préférée. J’ai justement tous les ingrédients dans le frigo, je la teste d’emblée, et merveille bonheur: elle est exquise. Hier soir, donc, profitant du dernier jour de soleil avant la pluie annoncée par la météo de nos smartphones, on décide de se préparer un petit barbec, et tiens, qu’est-ce qui va bien avec du poulet grillé? De la tartare! Je file donc en cuisine, je suis bien toute la recette comme la dernière fois… Et là, la cata. Impossible de faire monter la sauce, et quand Chéri vient voir ce qui se passe, il me trouve au bord de la crise de nerfs face à un récipient de jus jaune et épais fort peu appétissant.


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Une explication scientifique?


J’aurais pu me dire que c’était de ma faute, sauf que j’avais fait tout pareil que la fois d’avant, et qu’entretemps, la voix de ma grand-mère avait surgi dans ma tête des tréfonds de ma mémoire: « Impossible de préparer une mayonnaise un soir d’orage », la tartare n’en étant jamais qu’une version plus assaisonnée qui a, elle aussi, besoin de monter. Curieuse, j’ai décidé d’explorer l’Internet pour voir si j’étais la seule à qui c’était arrivé. Sur un forum de Marmiton dédié aux superstitions culinaires, « Canaille » raconte qu’on lui disait que « lorsqu’il y a de l’orage dans l’air, certaines préparations peuvent tourner : les sauces, les potages qui deviennent sûrs et la mayonnaise qui serait impossible à réussir par temps d’orage » tandis qu’une commentatrice anonyme ajoute que « ma mère, et ma belle-mère aussi, me serinent de temps en temps: « ben oui, c’est de la mayo en tube, j’ai raté ma mayo c’est normal j’ai mes règles ». Zut alors, le fait que la sauce prenne serait donc lié à l’activité de notre utérus?

La faute au biais de confirmation


Si cette croyance particulière peut prêter à sourire (et m’a d’ailleurs été répétée par ma propre maman, que j’avais au téléphone hier pendant que je ratais misérablement ma tartare), il semblerait qu’il n’y ait aucune explication scientifique qui supporte les mayonnaises ratées par soir d’orage, l’électricité et la moiteur de l’air ne suffisant pas à empêcher la sauce de monter. Par contre, l’effet qu’un temps orageux a sur nous (plus irritable, plus distraite aussi) pourrait suffire à expliquer ces ratés: en relisant minutieusement la recette, j’ai réalisé qu’il est bien stipulé d’ajouter l’huile au mélange jaune d’oeuf-moutarde par très petites quantités et de manière délicate, or tout à mon empressement de quitter la cuisine où j’avais trop chaud, j’ai ajouté d’emblée une bonne lampée au mélange.

Oui, mais le fait que vous puissiez trouver des tas de cuistots pour vous assurer qu’eux aussi ont raté leur mayo un soir d’orage alors? Cela s’appelle le biais de confirmation: soit la tendance à privilégier les informations qui soutiennent nos propres hypothèses. Et tiens, en parlant d’hypothèses, vous les avez déjà entendues ces croyances populaires répandues?

  • « Ne jamais poser le pain à l’envers sur une table » (cela porterait malchance)
  • « Ne jamais être treize à table » (cela ferait venir le diable)
  • « Double jaune d’oeuf? Bientôt la naissance de jumeaux »


Plus toutes celles transmises dans votre famille évidemment…

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires